Terrasses éphémères : une mine d’or pour la ville de Paris

Terrasses éphémères : une mine d’or pour la ville de Paris

Terrasses éphémères

Les terrasses éphémères devant les bars et les restaurants sont devenues le symbole de la vie qui reprend après les confinements. La Mairie de Paris a proposé hier un nouveau règlement pour encadrer ce dispositif. Les établissements pourront réitérer l’expérience chaque été. Pour cette année les exonérations sont prolongées jusqu’au 30 septembre.

Avec la pandémie, les bars et les restaurants se sont accaparés les trottoirs. Faute de pouvoir accueillir les clients en salle, les gérants d’établissements ont aménagé des terrasses éphémères. Nées de la crise sanitaire, pour soutenir un secteur en difficulté, ces terrasses pourraient réapparaitre chaque année entre le 1er avril et le 31 octobre jusqu’à 22h maximum. C’est du moins ce qu’envisage la Mairie de Paris.

La municipalité présentera un texte en ce sens, au Conseil de Paris, au mois de juillet. Les gérants d’établissements devront en revanche remplir une demande d’autorisation en ligne. Actuellement les terrasses éphémères remplacent des places de stationnement. Donc autant d’espaces pour garer son véhicule qui ne rapportent plus d’argent à la Ville. Soit une perte de presque 40 millions d’euros sur un an.

Si la mairie a choisi d’exonérer les bars et les restaurants jusqu’au 30 septembre, ils devront cependant passer à la caisse en payant une redevance au mètre carré pour leur extension de terrasse.

0 commentaires

Laisser un commentaire