Le G7 s’accorde sur une taxe minimale sur les multinationales

Le G7 s’accorde sur une taxe minimale sur les multinationales

taxe

Les ministres des Finances du G7 se sont accordés sur une taxe mondiale à l’encontre des multinationales. Un accord historique qui vise au minimum 15% des bénéfices des grandes sociétés, notamment les GAFAM.

Le G7 s’attaque à l’évasion et à l’optimisation fiscale. Le sommet réunissait France, Allemagne, Canada, USA, Italie, Japon et Royaume-Uni. Les principales cibles de la taxe sont les grandes multinationales et notamment les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft).

Cette décision vise les grandes entreprises dégageant une marge bénéficiaire d’au moins 10 %. L’accord prévoit d’imposer entre 15 et 20% des bénéfices réalisés dans les pays où l’entreprise opère. Une manière d’augmenter les ressources fiscales des pays sans créer un nouvel impôt pour les compatriotes.

Cet accord entre les 7 puissances a surtout été permis grâce à l’élection de Joe Biden. Le président américain ayant une position radicalement différente sur la fiscalité par rapport à son prédécesseur. Le texte doit encore être adopté lors du G20 qui se tiendra en Italie, les 9 et 10 juillet.

0 commentaires

Laisser un commentaire