Thibault Lanxade : l’homme qui voulait être libre

Dans le Jukebox de ma vie, Thibault Lanxade nous laisse pénétrer son intimité à travers des musiques qui ont marqué les différentes étapes de sa vie d’entrepreneur, vice-président du MEDEF et père de famille. 

Fils de militaire, écolier médiocre, mais libre depuis toujours. Vice-président de la plus grande organisation patronale de France et chef de son entreprise AlgoLinked, Thibault Lanxade se qualifie avant tout comme un engagé patronal. Une vie grâce à laquelle l’entrepreneur se sent avant tout libre.

« La liberté c’est de pouvoir vivre sa vie comme on l’entend, de faire fi des pressions que l’on reçoit et qui peuvent commencer très tôt, par l’entourage familial puis par l’environnement professionnel. Dans la vie il faut écouter ce qu’on nous dit, mais parfois résister pour affirmer son tempérament », confie-t-il dans cette émission.

Une semaine menée de front, un week-end consacré à sa famille

Un esprit indépendant que le dirigeant d’AlgoLinked tient aussi de son éducation. Fils de militaire engagé dans la marine, il revient également sur son enfance avec ses soeurs et les valeurs inculquées par ses parents avant d’introduire le titre « Il est libre Max », qu’il a choisi pour se définir.

Aujourd’hui, Thibault Lanxade est fier de ce qu’il a accompli comme il le raconte dans cette émission. Malgré une vie professionnelle plus que remplie, le vice-président du MEDEF consacre l’intégralité de ses week-ends à sa famille pour se ressourcer : « Le vendredi soir je rejoins ma famille, j’éteins les portables, l’ordinateur pour pouvoir mener de front chaque semaine de travail ».

Stéphane Vincent

Animateur

Stéphane Vincent est responsable des relations entreprises et des partenariats de Novancia. Depuis tout jeune, il est passionné par la musique et aussi par ceux qui s’engagent, entreprennent, font de leur envie leur métier.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz