Famoco veut changer le monde et devenir « le leader mondial des transactions »

Famoco digitalise toutes les transactions. Dans un contexte de mondialisation, l’entrepreneur veut « accompagner l’évolution des échanges ». La startup agit dans 35 pays et détient plus de 120 000 terminaux. 

Sécuriser et flexibiliser. Lionel Baraban joue sur ce paradoxe avec sa startup Famoco. Dans un monde où il considère que « tout est transaction », l’entrepreneur a imaginé un concept pour sécuriser, flexibiliser et simplifier les transactions : « Je cherche à démocratiser la digitalisation de la transaction », explique-t-il.

« Aujourd’hui, toutes les démocraties sont des colonies digitales américaines »

Lionel Baraban décrit l’hégémonie américaine dans la détention des métadonnées des fournisseurs : « Aujourd’hui, toutes les démocraties sont des colonies digitales américaines. Il faut être capable de recréer nos bases de métadonnées ». Famoco permet à ses utilisateurs de créer leurs bases pour s’émanciper.

Afin de créer cette startup, l’entrepreneur a puisé dans son expérience. Israël, Chine et Silicon Valley; dans ces trois parties du monde, Lionel Baraban a appris quelque chose qu’il a réinjecté dans son projet : «  Mes séjours à l’étranger m’ont donné une vision plus complexe du monde ». La naissance de Famoco est imprégnée de cette nouvelle vision des choses et d’une prise de conscience: « Avec mon associé Nicolas Berbigier, nous avons assisté à l’arrivée des transactions sans contact mais une pierre manquait à l’édifice: il n’y avait pas de lecteur pour ces cartes . Nous avons donc décidé de créer un lecteur adapté».

Pour faire face à une demande croissante à l’échelle internationale, la jeune pousse a levé 11 millions d’euros. « On a 10 commandes par jour qui arrivent de partout. Notre levée de fonds va servir à répondre à cette demande et  à ouvrir des bureaux directement dans les pays demandeurs afin d’être plus proche des clients. ».

Une réussite liée à la force de Famoco : ses employés

Famoco est membre du réseau Bpifrance Excellence et a bénéficié du pass French Tech, ce qui lui a permis d’accélérer son développement international: « Nous avons eu la chance d’être accompagné dans notre  projet en intégrant le Hub Bpifrance ». Mais pour Lionel Baraban, il y’a encore autre chose. Le CEO explique que le succès de Famoco est aussi lié à la force de sa startup: ses employés. Pour lui, la meilleure des technologies ne pourra jamais surpasser l’homme : « la technologie n’est rien si il n’y a personne pour la porter, pour l’expliquer, et la faire vivre ». Pour entretenir cette dynamique, l’entrepreneur investit beaucoup en R&D et en capital humain.

Avec son service d’accompagnement des transactions, Lionel Baraban compte bien révolutionner le monde. Grâce à son concept, des nouveaux moyens de paiement peuvent voir le jour. En collaboration avec l’ONU, l’équipe Famoco a créé une monnaie permettant à 8000 réfugiés d’acheter une liste définie d’articles : « En les laissant consommer, on redonne de la dignité à ces personnes qui deviennent des acheteurs comme les autres. On s’inscrit dans l’économie du lien social ».

Le CEO de Famoco conclut l’entretien en dévoilant son ambition: « On est là pour changer le monde. On a à peine commencé mais nous avons l’ambition de devenir le leader mondial des transactions numériques ».

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Famoco veut changer le monde et devenir « le leader mondial des transactions »"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] (Source) […]

wpDiscuz