Innovation : Les vrais futurs business de l’imprimante 3D

En quelques années, les technologies en impression 3D ont fortement progressé. Focus sur ces projets qui pourraient impacter l’économie dès cette année.

Tout le monde le dit depuis des années : l’imprimante 3D va révolutionner tous les secteurs ou presque de l’économie. Mais, entre l’annonce et la réalité, certains observateurs ont pu montrer une certaine impatience. Grâce la progression des techniques d’impression et l’arrivée de nouvelles startups, 2017 s’annonce comme l’année du renouveau pour le secteur. Voici les projets qui devraient vous emballer.

Local Motors : l’usine automobile de quartier


Les voitures autonomes ont le vent en poupe : Tesla, Navya et bien d’autres encore. Mais la startup allemande, Local Motors, fabrique ses modèles à partir d’imprimantes 3D. Grâce à son procédé d’impression « Big Area Additive Manufacturing », Local Motors est capable de fabriquer un chassis intégral en moins de 48H. Les matériaux sont un alliage de carbone et d’ABS, sorte de polymère thermoplastique.

La Deutsche Bahn, équivalente de la SNCF en Allemagne, teste déjà une flotte à Berlin. Les bus fonctionnent grâce entre autre à la motorisation électrique de la Twizzy de Renault. Aujourd’hui, les bus Olli peuvent transporter jusqu’à 12 passagers à une vitesse maximale de 40km/h. « Dans cinq ans, des centaines de véhicules autonomes vont parcourir les rues de Berlin », assure Damien Declercq, vice-président exécutif de Local Motors.

My Human Kit : la prothèse bionique construite à partir d’une imprimante 3D


Qui n’est pas tombé sur cette très belle vidéo ? Après avoir remporté le Google Impact Challenge, le co-fondateur de My Human Kit, Nicolas Huchet, a passé trois mois à Berlin dans un labfab dernière génération. Surtout, ils ont réussi à lever un million d’euros auprès notamment de GMF solidarités et l’Agefiph. Une somme qui équivaut à trois ans de fonctionnement.

En plus de la mains bionique, My Human Kit a depuis construit un fauteuil roulant à partir de pièces détachées standard, une aide auditive à bas coût ou encore un braille rap. Avec cette dernière innovation, toutes les imprimantes 3D peuvent devenir des machines à écrire du braille sur un support papier, cartons ou bois.

Et cela ne pourrait être que le début de nouvelles d’innovations pour les personnes en situation de handicap ou de détresse. My Human Kit s’adresse déjà à toutes les grandes ONG humanitaires du monde.

3D Varius : le violon électrique personnalisable


Le stradivarius à la portée de tous. Laurent Bernadec s’est lancé en 2015 dans la conception de violons électriques « made in France ». Réalisé en résine époxy avec une imprimante 3D, ce violon d’un nouveau genre est fabriqué sur la base d’un véritable Stradivarius. Totalement adapté à la posture du joueur, ce petit bijou de technologie coûte entre 6999 et 8095 euros, bien moins qu’un réel stradivarius.

« L’impression 3D est la seule manière pour donner la forme que vous voulez. Elles sont très compliquées voire impossibles à obtenir avec une autre technologie. Vous ne pouvez pas fabriquer ce violon autrement qu’avec la technologie d’impression 3D », explique-t-il. Ce violon est fabriqué en 24H et totalise 24 000 couches d’époxy en résine.

Derrière ce premier produit, la startup pourrait très bien réussir à développer des instruments de très haut niveau à des prix bien inférieurs.

Construction-3D : l’imprimante 3D pour fabriquer du béton


Le BTP est sur le point de connaître un changement inouï dans son secteur. En partenariat avec le designer belge Gaël Collaro, la société française Machine 3D a réussi à mettre au point un procédé de « grue béton ». Cette sorte d’imprimante 3D sur roues permet de fabriquer les structures d’une maison en moins de 24 heures. Et n’allez pas imaginer des cubes sans âmes collés les uns aux autres.

Grâce à l’impression 3D, l’entreprise de BTP est capable de construire des maisons aux structures complexes et, surtout, de manière écologique. Quant au prix, il est bien inférieur à ce que l’on peut connaître comparé aux techniques traditionnelles. D’après les dirigeants de Machines 3D, de nouvelles formes architecturales devraient apparaître dans les prochaines années.

Nano Dimension imprime les circuits imprimés


Faciliter la fabrication de circuits imprimés. Née en Israël, la startup a développé une imprimante 3D qui utilise une encre conductrice. Une innovation majeure qui va bouleverser la méthode de fabrication des composants électroniques. Les équipes-produit vont ainsi pouvoir fabriquer des prototypes de circuits imprimés multicouches complexes directement à partir de l’imprimante 3D.

Ce qui va réduire drastiquement les frais de Recherche sur les métiers de l’informatique. La startup israélienne a l’intention de mettre sur le marché dès le second semestre 2017 les premières générations d’imprimante 3D à encre conductrice. Cette innovation met l’imprimante PCB de Nano Dimension au centre de la conception, fabrication et conception des logiciels de demain.

UC3M : de la peau humaine imprimé en 3D


Se faire une nouvelle peau ne sera plus une simple expression. À partir d’une encre biologique, des chercheurs espagnols de l’université de Carlos III à Madrid ont réussi à développer une imprimante 3D qui produit de la… peau humaine. Elle se comporte comme celle avec laquelle vous êtes née. Des cheveux peuvent pousser dessus. Sa couche d’épiderme vous protège contre les intempéries.

Cette nouvelle peau arrive même à produire du Collagen qui donne à la fois de la force et de l’élasticité à la peau. « D’abord, nous recueillons la peau du patient que nous élevons ensuite dans le laboratoire. D’habitude, la production de peau prend deux semaines. Avec ce système, nous sommes en capacité de recréer la peau du donneur en deux jours », explique un chercheur du projet.

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Innovation : Les vrais futurs business de l’imprimante 3D"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Innovation : Les vrais futurs business de l’imprimante 3D est accessible sur […]

gaby
Invité

ne pas sous-estimer que la forte croissance de l’impression tridimensionnelle (3D) dans de nombreux secteurs génère aussi des risques professionnels spécifiques eux-mêmes en augmentation : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=573

wpDiscuz