Un concours, une levée de fonds et un TOP 100 : c’est l’actu du jour

Un TOP 100 des startups africaines les plus innovantes, des moutons aux abords du périphérique et une levée de fonds outre-Manche : voici un condensé de l’actualité Entrepreneurs & Startups de ce mercredi dans le Wicheck. 

J’aime? Jusqu’à l’année dernière, les utilisateurs de Facebook avaient 2 options pour réagir à une publication : appuyer sur le bouton j’aime pour signifier leur enthousiasme, ou ne rien faire, preuve d’une indifférence. Pour plus d’interactions, l’entreprise de Mark Zuckerberg avait donné naissance à de nouveaux compagnons du traditionnel «J’aime». Et si l’on pourrait croire que l’émotiocône le plus utilisé en 2016 aurait exprimé la colère, il n’en est rien. sur 300 milliards de réactions recensées, c’est le «J’adore» qui est sorti grand vainqueur.

« 1 idée, 1 emploi ». C’est le nom du concours qu’organise l’incubateur Galilé 360° dédié à l’innovation et aux objets connectés. Un concours qui vise à « identifier les entrepreneurs de demain et à dynamiser l’emploi partout en France », explique Eric Michoux, PDG du groupe Galilé. Jusqu’au 15 mai, étudiants, salariés, autoentrepreneurs peuvent s’inscrire pour participer et tenter de remporter un financement et un accompagnement personnalisé.

Quand un grand groupe s’associe aux startups… Pour répondre au développement rapide de nouveaux usages automobiles, le Groupe PSA a créé en décembre 2016 le Business Lab. Une nouvelle entité qui a pour mission de détecter, expérimenter, et transformer des opportunités en nouvelles activités pour le Groupe, en particulier sur les enjeux de la Mobilité et du Numérique.  « Ce partenariat s’inscrit dans la volonté du Groupe PSA de développer et de transformer les interactions avec les jeunes entreprises afin de proposer de nouvelles expériences de mobilité à nos clients», commente Anne Laliron, Directrice du Business Lab.

Le Paris de demain ? La Ville de Paris et NUMA ont choisi 12 startups sur 225 candidatures pour penser la capitale de demain. Les startups ont désormais 2 mois pour proposer des solutions concrètes sur les secteurs de l’énergie, du bâtiment ou de la mobilité intelligente. Elle pourront compter sur le soutien d’entreprises qui les parraineront comme GDF Suez, la RATP, Cisco ou SFR. Voici la liste des 12 lauréates : AiD, BeeBryte, ColisWeb, Craft.ai, Intersec, Linc, Daitaiku, Quantmetry, Saagie, SharingCloud, Irlynx, ZenCity.

Un lancement plus que réussi. Un an après son lancement, la startup basée à Londres a bouclé une levée de fonds de £2 Millions pour accélérer sa croissance. L’entreprise est suivie par une impressionnante liste de 44 investisseurs issus du monde de l’immobilier, de la finance et de la high-tech. « Je suis convaincu que cette société va transformer le modèle traditionnel de l’investissement immobilier, partout dans le monde, de l’investisseur individuel aux larges institutions», commente Jean-Romain Lhomme, investisseur et membre du Conseil d’Administration.

L’Afrique a du talent. En publiant la 1ère édition du palmarès annuel des 100 startups africaines innovantes dans lesquelles investir, MyAfricanStartup.com veut accroitre la visibilité des start-up à fort potentiel auprès des investisseurs africains et internationaux. «Les investisseurs ont de grandes difficultés à trouver les startups africaines dans lesquelles investir. Avec notre palmarès, nous répondons à ce besoin et nous fournissons un outil utile aux investisseurs qui décrypte le marché et déniche les pépites», précise Christian Kamayou, fondateur de MyAfricanStartup.com.

Si vous prenez le périph’, ne soyez pas surpris si vous apercevez un mouton. Dès cet après-midi, 12 moutons , qui feront office de tondeuse, vont gambader au gré de leurs envies dans des espaces dédiés. Objectif : permettre aux entreprises et collectivités locales d’entretenir leurs espaces verts avec des moutons d’Ouessant. GreeSheep travaille déjà avec des groupes renommés comme la SNCF, L’Oréal ou le Crédit Agricole mais également avec des PME et tient un cheptel de plus de 300 moutons répartis sur l’ensemble du territoire français. Une solution qui générerait une économie moyenne de 25% par rapport à une tonte traditionnelle.

Il fait bon travailler chez Natixis en 2017.  Pour la première fois, la banque de financement vient d’être récompensée pour la qualité de sa politique de ressources humaines. Une certification qui souligne notamment la capacité de l’entreprise à proposer des parcours professionnels attractifs avec une gestion de carrière et de mobilité active, une offre de formation dynamique, une culture d’entreprise et une qualité de vie au travail appréciées. 70% des collaborateurs se disent même «fiers de travailler chez Natixis».

 

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz