Innovation : CAP’TRONIC a accompagné 3500 PME

Le programme CAP’TRONIC aide les PME françaises à devenir plus compétitives grâce à l’intégration de solutions électroniques et de logiciels embarqués dans leurs produits.

 Rendre les PME plus compétitives. Fondé par le CEA et Bpifrance, et financé par le ministère de l’Économie, le programme CAP’TRONIC a une très grande ambition pour les entreprises françaises. Grâce aux formations, séminaires techniques, conseils et suivis des experts techniques, l’organisme a aidé 3500 PME à intégrer des logiciels embarqués en 2015.  Plus de 1000 PME ont d’ailleurs adhéré au programme l’année dernière.

Dans le détail, 24 ingénieurs CAP’TRONIC ont conseillé 750 PME. Plus de la moitié d’entre elles ont fait intervenir un expert (cofinancé par le programme) pour une aide concrète dans la mise en œuvre de leurs projets. 200 séminaires et formations techniques ont également permis d’informer et de former 2.400 PME aux technologies présentes dans les systèmes embarqués.

Le logiciel embarqué reste le séminaire le plus suivi

Tous les secteurs d’activité sont concernés par les innovations technologiques : industrie, santé, bien-être, habitat, bâtiment, lieux publics, commerce, sécurité, transport, agriculture et agroalimentaire. Le logiciel embarqué reste le séminaire le plus suivi (35%). Ce qui n’est pas une surprise, il est au cœur de la numérisation du produit. Les thématiques les plus suivies sont ensuite la communication sans fil (29%) et les capteurs (25%).

« Au-delà des objets connectés grand public, l’internet des objets apporte une valeur décisive pour de nombreux produits dans le monde de l’industrie et des services. Startups ou entreprises déjà installées sur leur marché, un grand nombre de PME accompagnées par CAP’TRONIC en 2015 ont su saisir cette opportunité en choisissant d’innover, grâce aux technologies numériques, sur des marchés de plus en plus concurrentiels », explique Yves Bourdon, Président du programme CAP’TRONIC.

Les entrepreneurs français bien entourés.

Les entrepreneurs veulent aussi intégrer les nouvelles méthodologies de travail. 20 % des entrepreneurs choisissent des programmes liés à la gestion de projet. Sans oublier la conformité aux normes et aux réglementations (17%) qui portent notamment sur le marquage CE et la Compatibilité Électromagnétique (CEM) et qui conditionnent directement la réussite d’une mise sur le marché.

CAP’TRONIC mobilise de nombreux experts venant de centres de compétences publics et privés en électronique et en logiciel embarqué. Ces centres sont la plupart du temps des laboratoires universitaires, des écoles d’ingénieurs ou des sociétés d’études électroniques du secteur privé. Les entrepreneurs français sont décidément bien entourés.

Pour ceux qui n’ont pas vu passer l’interview d’Olivier Mathiot, elle est juste ici :

 

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux