« L’entrepreneuriat c’est pour les garçons » : les dirigeantes luttent contre les clichés à l’école

Pendant cette semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin, plus de 400 dirigeantes vont intervenir dans les collèges, lycées et établissements de l’enseignement supérieur du 7 au 12 mars.

Encore et toujours sensibiliser. Du 7 au 12 mars, les femmes entrepreneures vont aller à la rencontre des jeunes français de 13 à 25 ans pour les ouvrir à la question de la création d’entreprise. Leurs témoignages vont porter un message audacieux : oser entreprendre ses propres projets, que l’on soit fille ou garçon. Un enjeu crucial pour cette génération qui aura de plus en plus de mal à trouver un statut de salarié.

Depuis la création de cet événement, 816 entrepreneures (dont 410 en 2015) ont partagé leur expérience devant plus de 18 000 jeunes dans près de 130 établissements. A la tête de petites entreprises ou de grandes structures, elles vont expliquer les joies et les difficultés de la vie de chef d’entreprise. Pourquoi ont-elles choisies« cette voie ? Qu’est-ce qui les motive ? Qu’est-ce que ça leur apporte ? Les jeunes vont pouvoir leur poser autant de questions qu’ils le souhaitent.

Donner des modèles aux jeunes filles

En tout cas, la mobilisation est aujourd’hui croissante. Les femmes sont toujours plus nombreuses à rejoindre l’action de la Semaine de sensibilisation. En région Rhône-Alpes, plus de 150 femmes entrepreneures de différents réseaux, fédérées autour du Réseau Economique Féminin, sont attendues. Elles vont mutualiser leurs forces afin de faire changer les mentalités et les représentations sur la réussite professionnelle et l’entrepreneuriat.

D’autant plus important que l’égalité homme femme en matière d’entrepreneuriat n’est pas encore d’actualité. Selon une étude du cabinet KPMG, une femme a 20% moins de chance de diriger une grande entreprise. Les chiffres sont en progression, mais il a fallu la loi Zimmermann-Copé pour faire bouger les lignes. Objectif de la loi, avoir 40% de femmes dans les conseils d’administration d’ici 2017.

Cette semaine de sensibilisation à l’entrepreneuriat féminin est initiée par le secrétariat d’Etat chargé des Droits des femmes et 100 000 entrepreneurs. Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et le ministère de l’Agriculture sont également partenaires. Sans oublier, l’APCE, Les Pionnières, France Active et PEPITE,

En plus des interventions en classe, ci-après les principaux temps forts :

  • Forum d’entrepreneures à l’Edhec Business School, Lille le lundi 7 mars
  • Conférence de presse pour le lancement de la semaine en Rhône-Alpes le 7 mars à Lyon chez BNB Paribas
  • Intervention d’Hélène Courtois, Astrophysicienne, au Planétarium de Vaulx-en-Velin : le mardi 8 mars devant 130 élèves issues de réseaux d’éducation prioritaire REP et de zones rurales
  • Cafés économiques en partenariat avec les cafés économiques de Bercy dans deux lycées de Rouen et son agglomération le 8 mars et à Paris le 9 mars de 17h à 19h et au Ministère de l’économie, de l’Industrie et du numérique
  • Témoignage en binôme de Nicolas Sekkaki, Président IBM France et de Sandra Calabre, Présidente du réseau IBM ELLES au lycée Jeanne d’Arc de Colombes (92700) le 9 mars
  • Forum d’entrepreneures au lycée Maurice Utrillo à Stains situé en zone d’éducation prioritaire le 10 mars.
  • Forum sur l’entrepreneuriat agricole au féminin à AgroParisTech à Paris le 10 mars
  • Clôture de la semaine avec une soirée forum/conférence au CENTQUATRE à Paris, organisé avec Sorbonne Universités, vendredi 11 mars

Pour ceux qui n’ont pas vu passer l’interview d’Olivier Mathiot, elle est juste ici :

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux