Formation professionnelle : les patrons ne sont toujours pas d’accord entre eux

Le Medef et la CGPME butent toujours sur les modalités de financement de la formation professionnelle et aussi sur les obligations légales pour les entreprises.

Les patrons ne s'accordent pas sur la formation professionnelle
Les patrons ne s’accordent pas sur la formation professionnelle

Si même les patrons n’arrivent pas à se mettre d’accord entre eux. Les négociations sur la formation professionnelle piétinent toujours. En cause, le désaccord profond entre le Medef et la CGPME. À tel point que, pour la CGPME, il est hors de question de signer un accord en l’état. Résultat, les négociations entre patronat et syndicats de salariés ont démarré avec une heure et demie de retard vendredi matin.

Le Medef veut supprimer l’obligation légale de formation pour les entreprises. Ce que refusent absolument les négociateurs de la CGPME. La disposition exige des entreprises qu’elles dépensent 0,9% de la masse salariale pour former ses collaborateurs. Des sommes qu’elles versent, soit à des organismes collecteurs, soit à des organismes de formation.

Le temps presse

Et pendant ce temps là, le gouvernement attend. Mais Jean-Marc Ayrault n’a pas une patience illimitée. «Je le dis au Medef, puisque c’est le Medef qui aujourd’hui bloque la négociation: j’espère que ça va se débloquer, c’est une question d’heures, il faut un accord», a-t-il expliqué sur France Bleu Armorique.

Le premier ministre est d’autant plus impatient qu’il a déjà programmé un projet de loi global le 22 janvier en conseil des ministres. Et ce, qu’il y ait ou non un accord entre les partenaires sociaux. Quand on pense que la conversation n’a pas réellement démarré avec la CGT. On se dit que le temps presse vraiment.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux