Soldes : les Français n’ont plus peur d’Internet

internet

Cette année près de 3 Français sur 4 ont prévu d’acheter pendant les soldes, mais une grande majorité d’entre eux les feront sur Internet. 

Les soldes débutent ce mercredi pendant 5 semaines. Près de huit Français sur dix ont prévu de succomber cette année, selon plusieurs études sur le sujet. Mais de là à passer des heures dans des magasins pleins à craquer ? D’après une étude Ipsos/Steria, 71 % des Français ont l’intention d’utiliser Internet pour une partie de leurs achats.

Ce ne sont pas les offres qui manquent sur Internet. De nombreuses enseignes proposent de bonnes affaires. La Redoute lance « Love Soldes » qui promet des offres allant jusqu’à -70 %. Spartoo, le site de vente de chaussure réduit ses prix jusqu’à 50 %. Pour les Galeries Lafayette c’est -70 % sur de nombreuses grandes marques telles que Ralf Laurent ou encore Repetto. Et certains sites comme RueduCommerce proposent même des réductions allant jusqu’à -80 %. Contrairement aux magasins, les soldes en ligne donnent lieu à de gros rabais dès les premiers jours.

Sarenza.com lève 74 millions d’euros

D’autres sites attendent un trafic gigantesque. Le site Brandalley compte recevoir plus d’un demi-million de visiteurs dès le premier jour des soldes. Spartoo, quant à lui, va cumuler 4 millions de visiteurs pour ce premier jour. De manière globale, la majorité des consommateurs français, toutes générations confondues,ne craignent plus les sites d’achat en ligne. D’après une autre étude Ifop/Get it’lab, 58 % des sondés ont effectué au moins un achat sur Internet en période de soldes pour du prêt-à-porter. Viennent ensuite les produits high-tech, puis les produits culturels (38 %)

Et cela devrait continuer dans les années à venir. La preuve avec Sarenza qui a réussi à convaincre quatre investisseurs (BPI France, HLD, 2 investisseurs privés) d’investir 74 millions d’euros. Une somme gigantesque dans le secteur du e-commerce. Le spécialiste de la vente de chaussure en ligne a multiplié son chiffre d’affaires par trente en 7 ans. Avec cette levée de fonds, Sarenza veut consolider le leadership français, embaucher, investir en Europe et accélérer son développement international.

Autant dire que Sarenza attend, elle aussi, les soldes avec impatience.

Nèle Grizard

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux