Auto-entrepreneur : les boulangers veulent aussi les voir disparaître

boulanger auto-entrepreneur
Les boulangers et les pâtissiers veulent également la fin des auto-entrepreneurs.

La Confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie plaide en faveur de la suppression du statut des auto-entrepreneurs.

Décidément, tout le monde donne son avis sur le statut des auto-entrepreneurs. Après les professionnels du bâtiment et de l’artisanat, c’est au tour des boulangers et pâtissiers de vouloir la fin des auto-entrepreneurs.

Ils souhaitent une « juste concurrence » dans le commerce alimentaire et l’artisanat. En effet, les boulangers et les auto-entrepreneurs accusent les auto-entrepreneurs de ne pas être soumis aux mêmes contraintes d’hygiène et de sécurité.

De leur côté, les auto-entrepreneurs, avec le mouvement des « poussins », ont fait appel à un médiateur et sont reçus jeudi par Sylvia Pinel. Bien entendu, ils contestent le projet de réforme de l’auto-entreprise, annoncé il y a quelques jours par la ministre de l’Artisanat.

Une décision du Gouvernement prévue fin juin.

Pendant ce temps là, le gouvernement tergiverse. Après la cacophonie de ce week-end entre Jean-Marc Ayrault et Sylvia Pinel, la réforme concernerait l’ensemble des secteurs d’activité et non plus le seul domaine du bâtiment.Elle envisage également de limiter l’activité des auto-entrepreneurs lorsqu’il s’agit d’une activité principale.

Le but ? Encourager la création de sociétés classiques et éviter les problèmes de « concurrence déloyale » pointée du doigt par le patronat des artisans du bâtiment (Capeb). Un arbitrage est prévu mi-juin. On attend maintenant de savoir quel prochain métier va se prononcer sur le sujet.

Marion Lemaitre

3 Commentaires
  1. Il est vrai qu’il est tellement plus facile de se battre contre les auto-entrepreneurs que contre la concurrence des points chauds… ils ont perdu leur combat contre les géants de l’industrie fournissant nombre de boutiques de vente de pain, surgelés, en pâte crue/cuite/pré-cuite et super/hypermarchés, ils ne faisaient pas le poids face à une histoire de gros sous.
    Il y aurait de quoi hurler contre une baguette vendue 0.35 € en grande surface, non ? Ne se trompent-ils pas de combat ?
    Le nombre d’Auto-Entrepreneurs dans la branche de la boulangerie / pâtisserie est infime.
    Pas de quoi s’enorgueillir

  2. Pour ma part je ne connait aucun boulanger ou pâtissier en AE.Par contre j’ai pas mal de clients (maintenance informatique) qui sont boulanger .
    Et réfléchissez 5 mn. Ce statut sera peut être celui de vos cher petites têtes blondes, si ils ne veulent pas rester les bras croisés au pôle emplois. En gros, par votre bêtise et ignorance, vous êtes en train de leur retirer le pain de la bouche. Stupide!

  3. franchement c’est du n’importe quoi ma boulangerie a coté de chez moi cet que je suis auto-entrepreneur sa ne l’empêche pas tous les deux mois de prendre sa petite yorkshire pour un toilettage c’est complètement ridicule il y a aucun dossier ou de rapport qui prouve que l’auto -entrepreneur et de la concurrence déloyale ont veut tous simplement foutre en l’aire le système auto entrepreneur bientot si les connerie continue ont vas dire bonjour a pole emploie et le black

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux