Comment améliorer les relations entre les grands groupes et les PME ?

À l’occasion d’un colloque hier à l’Assemblée nationale, le « Pacte PME » a présenté son projet pour améliorer les relations entre les PME, ETI et grands groupes français afin de créer de nouvelles synergies dans le paysage économique français.

« Adopter des règles de bonnes conduites ! » Tel est le crédo de l’association « Pacte PME » qui a lancé son programme fin 2005. Pour cela, elle a voulu déceler les bonnes pratiques « gagnants – gagnants » pour faire grossir les PME. 4 thèmes ont été mis en avant : l’innovation, les relations partenariales, les effets de levier et l’adaptation des règles. Des sujets sur lesquels le vice-président de la CGPME, Frédéric Grivot a « la volonté de voir une pérennité de leurs actions ».

Aujourd’hui, le Pacte PME « veut aller plus loin et déboucher sur un véritable Small Business Act à la française permettant de développer les PME et de créer de nouvelles entreprises de tailles intermédiaires grâce aux grands comptes publics et privés ». Un objectif qui passe par une alliance avec les pouvoirs publics, notamment en ce qui concerne les contraintes administratives pour les achats publics.

Autre cheval de bataille du Pacte, « les grands groupes devront agir pour faire grandir certains de leurs fournisseurs, en particulier en les amenant à l’international », a expliqué Emmanuel Leprince, directeur général du Pacte PME. Car si les grands groupes détiennent la structure adéquate pour aller conquérir de nouveaux marchés à l’international, les PME et ETI créent davantage d’innovation grâce à une structure plus souple et réactive.

Il existe des espaces de collaboration formidable

Mais pour que la confiance règne entre les acteurs, le Pacte PME sait qu’il faudra résoudre le problème des délais de paiement. Emmanuel Leprince dénonce d’ailleurs les « sociétés, pas seulement des grands groupes, qui contournent la loi sur les délais de paiement en facturant à travers des filiales à l’étranger ». Or, difficile de les mettre en demeure si ce client contribue en bonne partie au chiffre d’affaire de la PME

Passées ces difficultés, le Pacte PME estime qu’il existe « un espace de collaboration formidable entre les TPE-PME et les grands groupes ». Mais pour aider les grands groupes à capter les nouvelles innovations, germes de prochains gains de parts de marché à moyen terme, le Pacte PME prône la création d’un portail de l’innovation afin que les « grandes entreprises exposent leurs besoins ». Ce portail de l’innovation servirait également à la diffusion de 8500 fiches de présentation de PME françaises.

En effet, comment créer de la synergie si les PME et les grands groupes français ne se connaissent pas ?

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Chaque jour, il se sert de sa connaissance profonde de l'histoire, de la politique et de l'économie, afin d'informer les créateurs et dirigeants d'entreprises de manière précise, inattendue et parfois décalée.
Egalement animateur de Widooworld, Tancrède Blondé vous propose dans cette émission un tour du monde radiophonique, à la recherche des entrepreneurs français expatriés dans le reste du monde.

Lancez le premier commentaire sur cet article !