Le Président de la FEDAE tape du poing sur la table

À en croire Grégoire Leclercq, président de la FEDAE, François Hollande et François Bayrou veulent tuer le régime de l’auto-entrepreneur.

L’auto-entrepreneur va-t-il disparaître ? C’est en tout cas ce que pense le Président de la Fédération des auto-entrepreneurs, Grégoire Leclercq. Dans sa ligne de mire, il vise en particulier François Hollande qui affirme que pour « soutenir la création de vraies TPE et décourager la précarité, nous reviendrons sur le statut d’auto-entrepreneur » et François Bayrou qui a estimé sur TF1 que « ce statut doit s’interrompre au bout de quelques années, peut-être trois ans ».

Une position que Grégoire Leclercq n’admet pas : « Forcer les auto-entrepreneurs à changer de régime et à modifier totalement la gestion de leur entreprise pour de fausses questions de concurrence n’aboutira à rien d’autre qu’à des radiations massives et à une explosion du travail souterrain ». En d’autres termes, à un retour en arrière pour les finances publiques. Car le régime d’auto-entrepreneur a, selon lui, généré 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires et « 600 millions de recettes fiscales pour l’État »

Combattre « ceux qui cèdent aux lobbies »

Le patron de la FEDAE va même plus loin en les accusant de satisfaire « les lobbies de l’artisanat et du bâtiment qui œuvrent pour abattre ce régime depuis maintenant 3 ans ». Un regard sur les auto-entrepreneurs d’autant plus biaisé à ses yeux que « jamais les cabinets de ces candidats ne se sont tournés vers la FEDAE pour prendre notre avis sur le sujet ». D’ailleurs, « que deviendront les auto-entrepreneurs après 3 ans d’activité ? » demande Grégoire Leclercq.

Au final, Grégoire Leclercq prévient : « Nous sommes un million et nous votons ». Dès lors, en association avec le Mouvement des auto-entreprises de France, la FEDAE combattra « ceux qui cèdent aux lobbies et à l’électoralisme par vanité ou par peur » poursuit-il. Les deux associations d’auto-entrepreneurs soutiendront tous « ceux qui feront le choix du droit à travailler, à entreprendre et qui ont la volonté de libérer les énergies et les talents ». En clair, Nicolas Sarkozy. De là à savoir s’ils seront suivis, seules les courbes d’intentions de vote le diront.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux