Les TPE continuent à ne pas créer d’emplois

Le chiffres d’affaires et le moral des petits entrepreneurs continuent de s’éroder au premier trimestre 2012. Ce qui n’arrange pas les volontés d’embauches.

 

Le printemps 2012 des dirigeants de très petites entreprises sera bien terne. En effet, d’après le 46 ème Baromètre des TPE réalisé par l’Ifop pour Fiducial, les entrepreneurs de la catégorie ont accusé, au premier trimestre 2012, un recul de 2,7% de leur chiffre d’affaires. Une baisse tendancielle qui s’accélère par rapport au dernier trimestre 2011. Résultat, une TPE sur quatre se déclare en situation préoccupante.

 

Pas étonnant, dès lors, d’observer qu’un peu plus de la moitié de ces dirigeants ne se déclarent pas franchement optimiste sur l’avenir à court terme du contexte économique de la France. Il faut dire que l’élection de François Hollande n’est pas pour rassurer un électorat profondément ancré à droite. Autrement dit, « Wait and see ».

 

Mais pas trop longtemps non plus. Car les patrons de TPE observent un durcissement des banques. Toujours d’après le baromètre, plus de la moitié des TPE ont observé, au moins une mesure de durcissement pour accéder au crédit demandé. 28% d’entre elles se sont même vus refuser un prêt. Rien d’anormal, si ce n’est que le chiffre a augmenté de 10 points en à peine… un mois.

 

Personne ne s’étonnera donc que la création nette d’emplois soit nulle depuis 6 mois déjà. Le taux d’embauche stable depuis une décennie n’y fait rien. Les licenciements et suppressions de postes continuent sur le même rythme.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux