Quand les Présidents de la Ve République parlent aux entrepreneurs

Quoi de plus entreprenant qu’un chef d’État. En charge à la fois d’un projet politique, du gouvernement et de l’avenir de la nation, ils rencontrent des problèmes aux conséquences parfois insondables aux yeux d’un dirigeant de PME. Raison de plus de s’y intéresser.

Davantage  que des conseils, les 7 présidents de la Ve République exhortent leurs compatriotes à emprunter, dans le sens le plus large, la voie de l’entrepreneuriat. Un chemin, ô combien difficile, mais si exaltant pour ceux qui ont décidé de se lancer.

Charles de Gaulle

« Prenez invariablement la position la plus élevée, c’est généralement la moins encombrée. »

Un conseil aux allures de sacerdoce. En même temps, imagine-t-on un instant le fondateur de la Ve République prodiguer, à ceux qui veulent diriger leur semblable, une voie moins ambitieuse.

« Le talent est un titre de responsabilité »

La nature vous a donné une grande mémoire, du charisme et l’envie d’entreprendre ? Très bien,

Vous voulez être le premier, le gagnant, celui ou celle qui vont changer les choses dans son domaine. Très bien, mais n’oubliez jamais que le talent que vous avez reçu et poli de vos mains, vous oblige à la responsabilité.

Responsabilité, non seulement de vos actes, mais aussi de ceux qui ont décidé de vous suivre. Pensez à tous ces jeunes Français, si peu nombreux en 1940, qui ont décidé de fixer leur destin à celui, encore à l’époque, d’un obscur sous-secrétaire d’État à la guerre.

« Le caractère, c’est d’abord de négliger d’être outragé ou abandonné par les siens. »

Impossible, encore une fois, de ne pas penser à 1940, à la « traversée du désert » de 1946 à 1958, ou encore à mai 68. Trois exemples qui serviront aux dirigeants d’entreprises à prendre de la hauteur lors de situations, difficiles, voire désespérées.

Georges Pompidou

« Chaque problème résolu en fait naître d’autres, en général plus difficiles. »

Le successeur de Charles de Gaulle en sait quelque chose. Lui qui a été dans l’ombre du général avant de devenir son Premier ministre, a eu le temps de traiter : la guerre d’Algérie, l’attentat du Petit-Clamart, la bombe atomique, la 1ère élection du Président de la République au suffrage universel, Mai 68, etc…

Dur, mais il faut bien ça quand on se destine à de grands rôles.

« Il ne suffit pas d’être un grand homme (femme), il faut l’être au bon moment. »

Eh bien, c’est pareil en affaire : quand une opportunité s’offre à vous, il ne faut pas la rater. Sinon, c’est l’entreprise concurrente qui l’empoche. Difficile à admettre, non ?

Valery Giscard d’Estaing

« Le rôle de l’État, ce n’est pas de protéger la nation, c’est de la conduire »

De la même manière qu’un chef d’entreprise n’est pas là pour protéger son équipe, mais bien pour l’emmener là où se joue l’avenir de la société.

Bien entendu, rien ne vous oblige à maltraiter vos collaborateurs. Cependant, gardez à l’esprit que l’intérêt supérieur de l’entreprise ne correspond pas « tout le temps » à votre équipe, ni même parfois à vous.

« On ne guérit pas les plaies en les léchant avec une langue de bois »

Autrement dit, pas besoin, dans la conduite de son entreprise, de formuler des paroles creuses. Elles ne servent à rien et décrédibilisent votre leadership si les choses tournent mal. Ce n’est pas pour rien que les Allemands apprécient les approches franches en réunion.

François Mitterrand

« Quand la France rencontre une grande idée, elles font ensemble le tour du monde. »

Des milliers, si ce n’est pas des millions de Français ricaneront à l’écoute de cette phrase de François Mitterrand. Et pourtant, elle pourrait très bien vous accompagner tout au long de votre carrière d’entrepreneur si la grâce créatrice mettait son grain de sel.

« La pire erreur n’est pas dans l’échec, mais dans l’incapacité de dominer l’échec. »

Et il en a connu des échecs. Entre l’affaire de l’Observatoire, l’Algérie française, la défaite contre Giscard en 1974, les cohabitations et, pur finir, la maladie, le 4e Président de la République n’a eu de cesse de lutter contre l’infortune.

Une leçon pour tout entrepreneur qui a vécu la tristesse de la fermeture, dépôt de bilan, ou toute autre défaillance.

Jacques Chirac

« Faites attention, la statistique est toujours la troisième forme du mensonge »

Une phrase que l’on imagine aisément destinée à tous ceux qui ont pris pour argent comptant les sondages de mauvais augure.

À cela s’ajoute aussi la volonté de ne jamais abandonner, malgré les mauvaises nouvelles qui s’accumulent sur votre bureau. À l’inverse, les chiffres restent, pour le chef d’entreprise le meilleur moyen de savoir où il en est.

« Une communauté se reconnaît dans les plus entreprenants et les plus inventifs d’entre les siens ».

En clair, soyez un exemple pour tous les autres français qui rêvent d’entreprendre. En effet, n’est-ce pas, à terme, le plus beau moyen de reconnaissance de votre profession !

Nicolas Sarkozy

« C’est la vie, la concurrence. Je vais même vous dire mieux, moi, j’ai la concurrence dans les veines. »

Connu pour son franc-parler, Nicolas Sarkozy a toujours mis en avant son amour de la compétition. Une similitude que l’on retrouve, au final, chez tous les grands dirigeants qui ont fleuri cette terre. Alors, mieux vaut ne pas en avoir peur, si vous comptez entreprendre quelque chose dans votre vie.

« Il n’y a pas de fatalité pour celui qui veut oser »

Caractéristique que l’on retrouve, encore une fois, chez tous les entreprenants de ce monde. Et ce, quelle que soit son appartenance politique.

Xavier Niel a beau avoir combattu les idées et l’esprit du précédent président de la République, il ne renierait pas cependant cette phrase.

François Hollande

« Ne pas faire carrière est la meilleure façon de réussir »

On a du mal à le croire, et pourtant c’est bien François Hollande, celui qui a préparé sa candidature de longue haleine, qui a bien prononcé cette phrase. Par cette phrase, on peut comprendre également qu’il ne sert à rien de tout prévoir, si on n’a pas la foi d’entreprendre quelque chose de grand.

@TancredeBlonde

 

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux