Street Marketing : jusqu’où votre opération est-elle légale ?

Cette semaine, Marcel Saucet fondateur de l’agence Street Marketing et professeur à Harvard revient nous donner des conseils pour ne pas transgresser la loi lors d’une opération de street marketing.

Attention au bad buzz. Si l’envie de réaliser un coup de com’ dans la rue vous prend, veillez à être blindé au niveau juridique. Et le premier conseil que donne Marcel Saucet dans cette chronique est l’anticipation. « Dès que vous avez votre idée, il faut vous y prendre 8 à 9 semaines en avance, rien que pour obtenir les autorisations. Et je ne vous parle même pas d’une opération à l’étranger. Chaque pays a quelque chose de différent dans sa légalité », explique-t-il.

Ces autorisations vous éviteront sûrement de faire un bad buzz. « Il y a quelques semaines, Kiabi a fait une opération de street marketing à Lille, sans avoir demandé les autorisations au préalable. Depuis, toute l’administration lilloise s’acharne sur la marque de vêtements et suite à ça, certaines villes ont même pris des arrêtés. Saint-Germain en Laye refuse le street marketing en ce moment », raconte l’expert.

Alors, anticipez.

#Replay : Et si vous voulez savoir comment faire de la pub sans débourser un seul euro, c’est juste ici :

https://youtu.be/rw1hfQJj1FM

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux