Networking : 7 phrases clés pour démarrer une conversation

Si vous comptez aller networker ce soir, voici quelques conseils pour ne pas faire fuir vos cibles.

Tout le monde est là pour la même chose : élargir son carnet d’adresse. Malheureusement, tous les startuppers ne possèdent pas le don de la parole. Ils bafouillent, stressent. Au point de passer parfois pour un rustre. La cata. Pour vous éviter ce genre d’écueils, il y a quelques techniques basiques à prendre en compte. Allez, respirez bien fort. Prenez un cocktail et lancez-vous. Ces phrases clés vont vous faire gagner beaucoup de temps :

Bonjour, je m’appelle…

Avant de vous précipiter et de poser des questions : présentez-vous. Serrez la main à votre interlocuteur. Souriez-lui calmement, sans en faire trop. Regardez-le dans les yeux avant de prononcer cette phrase toute simple : « Bonjour, je m’appelle [insérez votre nom] ».

À partir de ce moment, votre interlocuteur est obligé de vous donner son nom. Vous êtes parti pour une conversation sympathique.

Que faites-vous dans la vie ?

Dans une soirée networking ou tout type d’événement, les gens aiment parler d’eux. C’est plus fort que tout le reste. Si vous êtes curieux et assez perspicace, vous devriez trouver les bonnes questions à poser.

Certes, cela reste basique. Mais, encore une fois, bon nombre de dirigeants préfèrent parler d’eux plutôt que de s’intéresser aux autres. C’est dommage. D’autant plus que l’on se souviendra plus de vous en faisant de la sorte. « Ah lui. Il est super sympa ».

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier ?

Pour faire connaissance, il faut connaître un minimum les valeurs de son interlocuteur. Quoi de mieux alors que cette question ouverte qui va les amener à réfléchir sur eux ? En retour, vous allez saisir leurs motivations profondes. Avec cette question, vous ouvrez le champ à une vraie communication.

Comment-en êtes-vous arrivé à ce métier ?

Si l’histoire est belle, ils n’hésiteront pas à vous la raconter. D’autant qu’elle vous aide à en savoir beaucoup sur votre interlocuteur. Est-il passé par une grande école ? A-t-il bifurqué dans ses activités ? En écoutant un peu son passé, vous comprenez son expérience et, peut-être même, ses objectifs.

Ne vous privez pas de cette question. Le passé explique beaucoup de choses sur le présent.

Vous avez un objectif en particulier sur cet événement ?

Une question que l’on ne pose pas à un anniversaire d’un associé d’une grande structure. Cependant, si l’objectif reste professionnel, elle mérite d’être posée. Par exemple, vous pouvez apprendre indirectement les enjeux de la société : innovation, recherche d’un nouveau client, de visibilité, de partenaires, etc.

Vous pouvez également apprendre quelque chose sur la personnalité de votre interlocuteur.

J’adore ce que vous faites

Si vous connaissez l’expertise de votre interlocuteur, n’hésitez pas à exprimer votre admiration. Au moins, vous êtes sûr d’être bien accueilli. Bien sûr, n’en rajoutez pas trop. Surtout, si la personne est très connue. Les flatteries ne marchent jamais longtemps.

Où en êtes-vous sur vos derniers travaux ?

Vous pouvez enchaîner ensuite sur une question ouverte. « Je me souviens vous avoir écouté lors d’une conférence sur un projet. Est-ce que vous avancez comme vous le souhaitez ? ». Parlez également de ses ouvrages, si vous les avez lus. Encore une fois, ne soyez pas trop obséquieux.

#Replay : Souhaiter la bonne année c’est une manière d’entretenir la relation avec votre client, à condition de bien le faire. Le Startupper s’y est essayé : 

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Les premiers mots à un interlocuteur, c’est toujours délicat, que ce soit pour du networking, du recrutement ou un RDV privé…un équilibre entre la préparation et la spontanéité, avoir intégré une démarche mais savoir jouer l’improvisation.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.