Coursier.fr vole au secours des employés de Take Eat Easy

Take Eat Easy annonçait son redressement judiciaire en juillet dernier, laissant sur la route les coursiers qu’elle employait sous contrat d’auto-entrepreneurs. Coursier.fr en recrute aujourd’hui 20 d’entre eux.

Touché mais pas coulé. Entreprise de coursiers haut de gamme reconnue, Coursier.fr partageait avec Take Eat Easy les mêmes valeurs : la rigueur, le service au client et le respect des délais impartis. Aujourd’hui, Coursier.fr ouvre ses portes aux anciens livreurs de Take Eat Easy. L’entreprise spécialiste du service de course premium, vient de leur offrir des emplois de salariés, « avec des conditions de travail exceptionnelles », selon Coursier.fr dans son communiqué.

« En tant qu’entrepreneurs, nous savons que la fin d’une aventure peut être difficile, tant pour ses créateurs que pour les personnes que l’entreprise faisait vivre », déclare Frédéric Murat, président du groupe Coursier.fr.

Coursier.fr recrute 20 livreurs de Take Eat Easy

Un élan de solidarité qui n’est pas le fruit du hasard. L’entreprise souligne « l’excellente réputation des livreurs de Take Eat Easy ». Il ajoute : « nous apprécions l’approche de Take Eat Easy en termes de service client. Nous savions que les livreurs avec lesquels ils collaboraient étaient irréprochables. Étant nous-même à la recherche de coursiers vélo, nous avons fait passer le mot. Aujourd’hui, nous avons déjà recruté 20 de leurs anciens livreurs », complète Jérôme Clastre, dirigeant de l’entreprise.

Plus grand employeur de coursiers vélo à Paris, l’entreprise compte 60 personnes en poste actuellement. Mieux : toutes sont embauchées en CDI. L’entreprise est également une société reconnue pour les conditions de travail particulièrement confortables qu’elle offre à ses salariés.

Une bonne nouvelle pour les anciens livreurs de Take Eat Easy qui ont vite remonté la pente. Et, Coursier.fr compte bien continuer à recruter des équipes. L’entreprise a annoncé être à la recherche de 40 autres coursiers pour grossir ses rangs.

À bon entendeur.

#Replay : Cette startup n’est pas spécialiste du vélo mais plutôt des scooters électriques. Thomas Benzazon vous fait vivre l’expérience Mober dans cette vidéo :

@Julie Galeski

Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux