Ce qu’il faut faire avant de devenir Freelance ?

liberte
Après des années de salariat, vous décidez d’emprunter le chemin de l’indépendance. Une liberté qui implique une nouvelle rigueur.

Terminées les journées monotones de 9h à 17H. En basculant dans le statut de Freelance, un nouveau monde s’offre à l’ancien salarié : horaires flexibles, recherche de clientèle ; mais aussi, angoisse des règlements qui n’arrivent pas, sans parler des délais impossibles demandés par le client. En clair, un monde pétri de liberté, mais où le prix à payer est élevé.

Or, qu’est ce qu’un Freelance si ce n’est un entrepreneur circonscrit à son seul métier ? C’est la raison pour laquelle il est impératif pour les freelances de se lancer comme si c’était une création d’entreprise. Voilà les étapes à ne pas omettre dans cette phase de préparation.

1 Ayez des ressources financières de secours

Comme un entrepreneur, un Freelance a intérêt à débuter une activité avec une mise de départ. À moins que le travailleur indépendant n’ait déjà un client régulier, les nouvelles missions ne tombent pas du ciel. Et puis, certains investissements sont peut-être nécessaires.

Pour Kristine Rusch, auteur de « The Freelancer’s Survival Guide », la première chose à faire est de se mettre à jour au niveau de la sécurité sociale. « Vous êtes peut-être jeune et en bonne santé, mais vous pouvez être renversé par un bus demain et immobilisé pendant des mois ». Faites « comme si ça allait être le cas », ajoute-t-elle.

2 Transformez votre maison en bureau

En Freelance, le domicile se transforme inévitablement en bureau, centre de réunion, atelier, etc… Attention cependant à ne pas se laisser distraire par tous les écrans qui jonchent la maison.
« Votre télé, Internet, les emails, les réseaux sociaux et votre téléphone (oui, votre téléphone) doivent tous migrer dans une autre pièce », affirme Kristine Rusch. Sérieux ou non, un Freelance doit se fixer certaines règles, s’il ne veut pas être happé par les multiples distractions qu’offre le domicile.

3 Entrez dans les réseaux qui vous intéressent

Comme le créateur d’entreprises, une des plus grandes difficultés pour un Freelance est de rentrer dans un écosystème. Un espace qui lui permet d’avoir des échanges, des partenariats. En clair, de gagner des clients et se forger une réputation.

Et là, pas de secret : il faut rentrer dans un réseau. Pour Georges Kaloussis, co-auteur avec Catherine LÉGER JARNIOU de « La boîte à outils de la création d’entreprises » : “Les réseaux professionnels de sa branche et le réseau des anciens de l’école et de l’université sont le minimum. Les jeunes doivent également inclure tous les réseaux sociaux”.

Catherine Léger Jarniou ajoute : “C’est toujours intéressant d’être dans des réseaux actifs, si l’on décide de l’être aussi”. En effet, si c’est pour se mettre à côté du radiateur, cela ne sert à rien.

4 Pensez comme un entrepreneur

“Un Freelance est un entrepreneur”, rappelle Georges Kaloussis. Plus qu’un expert, un Freelance est le propriétaire de sa propre marque. Il a beau développer son métier, les prospects doivent le percevoir comme le dirigeant de sa propre marque.

Le meilleur moyen pour être perçu de manière positive par le réseau constitué par le travailleur indépendant.

5 Mettez en place un programme de formation

Le plus grand manque quand on se lance dans une activité de Freelance, c’est la formation. Quelle que soit la compétence de départ, elle doit forcément évoluer. Plus qu’un salarié, un freelance doit progresser.

Assistez à des séminaires, des conférences. Tout est bon pour affiner vos compétences.

Au final, devenir Freelance, c’est accepter l’apprentissage tout au long de sa vie… comme les entrepreneurs.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires
  1. Bonjour Tancrède et merci pour cet article!

    Il est toujours bon de rappeler aux freelances les principales étapes à respecter pour réussir à développer son activité. Pour moi, la notion la plus importante, c’est penser comme un entrepreneur! Ne jamais oublier qu’on a des charges à payer, ne jamais dire oui à une mission sous payer et anticiper les difficultés! C’est LA clé du succès!

    A bientôt! 🙂

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux