Marques : outil commercial et source d’inspiration

Aujourd’hui, Géraldine Michel, responsable de la chaire « Marques & Valeurs » à l’IAE de Paris et auteure de « Quand les artistes s’emparent des marques », dépeint les enseignes comme véritable source d’inspiration dans notre société.

Devinette : quel est le point commun entre le youtubeur Cyprien, le grapheur Banksy ou encore Les Beatles ? « Tous se sont emparés des marques de manière très spontanée pour les détourner, s’en amuser ou même les dénoncer », répond la spécialiste.

Pour le commun des mortels, le nom des enseignes représentent la consommation et le marketing. En réalité, elles dépassent l’outil commercial, prennent la parole et ont leur propre idéologie. Elles nous inspirent, raison pour laquelle de nombreux artistes s’en emparent, comme l’écrit Géraldine Michel dans son ouvrage.

« Ronald McDonald est le méchant kidnappeur […] »

Les marques représentent une telle source d’inspiration que certains réalisateurs les personnifient. Dans le court métrage « Logorama », plus de 2000 logos sont détournés. « Ronald McDonald est le méchant kidnappeur et notre bibendum Michelin le vilain policier », raconte-t-elle.

Une film qui a été reconnu par le milieu artistique puisque « Logorama » a reçu l’Oscar du meilleur court métrage d’animation et le César du meilleur court métrage. « Personne n’a porté plainte. C’est un peu le Graal d’apparaître dans un film…», explique l’auteure.

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux