Etre efficace le Vendredi pour un lundi sans souci

IMG
Entre l’impatience d’arriver en week-end et la fatigue accumulée au cours de la semaine, le vendredi est parfois une journée sacrifiée pour l’entreprise.

« C’est vendredi, c’est vendredi ! ». Totalement surexcité à l’idée d’arriver en week-end, beaucoup de collaborateurs, de responsables, voire de patrons lèvent le pied. Un relâchement contre lequel il est dur de lutter. Surtout quand l’ensemble du bureau pousse à la distraction. Résultat, la productivité chute. Pire, les lundis sont rudes.
Pour éviter cet eternel cycle « joie du vendredi ; panique le lundi », Kevin Daum, auteur de « le marketing vidéo pour les nuls », ne voit qu’une seule chose : anticiper. Voici les étapes pour que les lundis ne soient plus horribles.

Cherchez à faire de nouveaux contacts

La vie professionnelle est jalonnée de nouveaux défis. Encore faut-il les provoquer. Pourquoi alors ne pas organiser un déjeuner professionnel. « Les gens sont peut-être long à répondre vu que c’est vendredi après-midi, mais dans le pire des cas vous reviendrez lundi avec des réponses”, explique Daum.

Accomplir au moins une tâche significative

« Oh, je le ferais lundi et puis c’est tout ! » Qui ne s’est jamais laissé convaincre par cet argument massue ? Si l’envie n’y est plus, « choisissez d’avancer ou d’accomplir au moins un projet en cours avant de partir ». Ce sera toujours ça de fait avant de prendre le travail lundi. « La satisfaction du devoir accompli va même peut-être vous pousser à faire encore plus ce jour-là », ajoute l’auteur.

Organiser la semaine

Ce qui est dur avec les lundis, c’est que l’on ne sait pas forcément ce que l’on doit faire. Plutôt que de perdre du temps en arrivant, pourquoi ne pas organiser la semaine dès le vendredi ?
Réunions, tâches à accomplir, dossiers à boucler. Tout peut être réglé en une heure le vendredi après midi. Au moins , « vous allez pouvoir vous libérer de cette sensation désagréable lorsque vous êtes persuadé d’avoir oublié quelque chose de très important ».

Penser à la vie, au futur

Plus la force de travailler pour l’entreprise ? Pourquoi alors ne pas prendre un peu de large. Attention, personne ne dit qu’il faut démissionner. Mais, un travail d’introspection ne fait jamais de mal. « Ecrivez un peu sur votre futur : votre avenir professionnel dans cinq ans ? Ce que vous voulez, ou pas. Et après, prenez vos notes pour le week-end ». Deux jours, et la vie peut prendre un nouveau chemin.

Faites-vous une surprise

Il suffit de tellement peu de chose pour se faire plaisir : un chocolat, un magazine, une citation encourageante. « laissez-vous un petit plaisir sur votre bureau vendredi après-midi. Au moins, vous savez que vous allez avoir quelque chose de sympa à votre retour lundi».

Comme quoi, il est possible d’avoir un lundi agréable.

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux