Algerie France Europe investissements directs français en Algérie

Algérie – Les investissements directs français ont été de 1,9 milliard euros en 2010
Les investissements directs français en Algérie affichent une relative  »bonne santé » en 2010, et sont en constante évolution. Selon la mission économique de l’ambassade de France à Alger (Ubifrance), ces IDE français ont enregistré en 2010 une hausse de 26%. Sur les IDE français au Maghreb, 71% sont allés au Maroc, 15% en Algérie et 7% en Tunisie.

Les IDE d’origine française ont atteint à la fin de 2010 1,9 milliard d’euros, un niveau qui est cependant en deçà des volumes réalisés dans les autres pays de la région maghrébine, notamment au Maroc. Selon Ubifrance,  »le stock d’IDE français en Algérie était estimé à 1,9 milliard d’euros par la Banque centrale de France, soit 10% du total des IDE étrangers en Algérie ». Par rapport à 2009, ces IDE français sont en hausse de 26% en 2010, a indiqué Alain Boutebel, directeur d’Ubifrance Algérie, lors de la présentation du plan d’action de cette mission pour l’année 2012. Selon Boutebel, l’Algérie a capté 15% du volume global des IDE que la France à réalisé en 2010 au Maghreb contre 71% pour le Maroc, soit 9,1 milliards d’euros et 7% en Tunisie (842 millions d’euros). Près de 34% de ces investissements ont ciblé les secteurs des services (banques et assurances), l’automobile et l’agroalimentaire, et 20 % dans le secteur pharmaceutique. Le secteur des hydrocarbures n’a capté quant à lui que 9% de ces capitaux français investis en Algérie. Le directeur d’Ubifrance a par ailleurs confirmé que pour les entreprises françaises, la règle des 51/49% sur l’investissement étranger n’est pas une entrave au partenariat. Il a estimé que  »les entreprises étrangères doivent s’adapter à cette règle et que cette question ne se pose plus actuellement pour ces entreprises ». Près de 450 entreprises françaises sont présentes sur le marché algérien, emploient 35.000 salariés et génèrent plus de 100.000 emplois indirects, selon les chiffres d’Ubifrance. Le secteur des banques est par ailleurs très actif sur le marché financier algérien (Société générale, Paribas, …) alors que celui des assurances se renforce avec l’entrée mardi en activité d’Axa Algérie.
ÉCRIT PAR BOUALEM ALAMI MAGHREB EMERGENT

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux