IRENA 2012 ÉNERGIES RENOUVELABLES

Portail Algérien des ÉNERGIES RENOUVELABLES
Une Note prometteuse à la fin de la deuxième assemblée de l’IRENA
Une fin couronnée de succès de la deuxième assemblée de l’agence international pour les énergies renouvelables (IRENA) indique le début d’une nouvelle période de l’agence et admet l’importance stratégique de son mandat afin d’augmenter l’adoption mondiale et le déploiement des énergies renouvelables.
« Je crois que la deuxième assemblée montre que l’IRENA s’ouvre au monde comme une organisation opérationnelle intergouvernementale prête à réveiller le changement, » affirme le directeur général d’IRENA Adnan Z. Amin.
Lors de son discours, le secrétaire général Ban Ki-moon s’est adressé à 1000 délégués environ de 137 pays, l’Union Européenne et à 57 organisations soulignant que le succès de cette assemblée à la veille du lancement de l’Année Internationale de l’Énergie Durable pour Tous marque un début prometteur pour cette importante initiative.
« L’énergie renouvelable est l’élément central qui permettra à répondre aux objectifs du millénaire pour la réduction de la pauvreté, et le développement durable de l’environnement et la santé », ajoute-t-il. « La viabilité ne peut pas être maitrisée par une action isolée. IRENA a présenté un élan politique indispensable et a également dirigé nos efforts ».
Le secrétaire général a déclaré qu’il est heureux de recevoir la participation du directeur général d’IRENA dans le centre de son équipe à haut niveau pour l’Année Internationale pour l’Énergie Durable pour Tous. Il a ajouté que l’IRENA va jouer un rôle essentiel pour répondre à l’objectif de l’initiative visant à augmenter la part des énergies renouvelables dans leur mix énergétique totaleà partir de 2030″.
« Répondre aux besoins des pays en développement exige une croissance dramatique dans le secteur global des énergies », a annoncé Mr. Amin. « L’énergie renouvelable jouera un rôle essentiel pour améliorer l’accès des millions de personnes à l’énergie tout en assurant la sécurité énergétique et atténuant le risque du changement climatique en réduisant les émissions.
L’assemblée a approuvé le programme de travail et le budget d’IRENA 2012. « La décision des pays de bien augmenter le budget essentiel d’IRENA malgré les contraintes financières actuelles au niveau mondial est un signe de confiance en IRENA et ses activités, » annonce Mr. Amin.
L’assemblée qui a duré deux jours (14 – 15 Janvier) a abouti à un important résultat représenté par l’établissement des procédures du Fond d’Abu Dhabi pour le développement qui contribue positivement dans progrès des pays en développement. Les tables rondes ministérielles ont constitué les moments forts de l’Assemblée qui s’étend sur deux jours ; la première a penché sur la coopération avec le secteur privé afin d’augmenter le déploiement de l’énergie renouvelable et la deuxième était autour des solutions politiques relatives à la stratégie de l’IRENA au moyen terme. D’autres activités ont inclus des sessions de groupe de haut niveau et des réunions techniques concernant le Global Solar le Wind Atlas et sur la compétitivité de la production de l’énergie renouvelable. Les évènements principaux de l’Assemblée ont été précédés par une réunion spéciale des dirigeants des pays de la région Pacifique membres de l’IRENA suivie par les réunions du groupe de haut niveau du secrétaire général des Nations Unies pour l’Année Internationale pour l’Énergie Durable pour Tous (SE4All).
Lors de son dernier discours, Dr. Sultan Ahmad Al-Jaber, le président de la première assemblée d’IRENA assistant du ministre émirati des affaires étrangères et l’envoyé spécial pour les énergies et le changement climatique aux Émirats Arabes Unis a dit : « Les Émirats Arabes Unis admettent, comme le monde entier, l’urgence de l’adoption étendue des technologies des énergies renouvelables tout en cherchant à atténuer le changement climatique, assurer la sécurité énergétique et fournir un accès à l’énergie dans le monde entier. La réussite de l’IRENA est notre succès collectif ».
Il a souligné : « Si l’année 2011 été de s’assurer que l’IRENA est sur la bonne voie, 2012 sera de prouver qu’ensemble nous sommes capables de saisir ce moment unique et opportun pour agir effectivement. En 2012, nous chercherons à donner plus de pouvoir et d’autorité à IRENA et à son leadership ».

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud
radio web europe

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux