De : Céline Dabel
Chronique du 12 octobre 2011 :

Vous avez un « gros » client, fidèle, qui vous apporte régulièrement du travail ? C’est une situation certes confortable, mais pour le moins dangereuse !

Céline Dabel tire la sonnette d’alarme et vous explique au travers de deux exemples comment on peut rapidement se retrouver dépendant de ce « gros » client si sympathique.