Tout travail mérite bonheur. Telle est la conclusion que l’on peut tirer à l’occasion du 7ème volet l’enquête sur les Français et leur rapport à l’entreprise, menée par OpinionWay, 20minutes.fr et En Ligne Pour l’Emploi. Dans le cadre des éléctions présidentielles à venir, ils ont souhaité les interroger sur la politique de l’emploi. Les résultats sont édifiants.

Le bonheur progresse dans les entreprises

Une bonne nouvelle : malgré la crise, les salariés, vos salariés, sont heureux. En moyenne 75% des salariés français interrogés se disent heureux au travail. Voilà pour la moyenne. les TPE et PME peuvent pérorer avec respectivement 80% et  74% de leurs salariés qui se déclarent heureux au travail. ils atteignent 73% dans les grandes entreprises. Le bonheur est dans l’entreprise ? Bien plus en tout cas qu’en septembre 2010 où la moyenne générale était de 69%, toutes tailles d’entreprises confondues.

Les raisons de ce sentiment d’allégresse ? La convivialité d’abord :  ils apprécient leurs collègues à 76%. L’intérêt du métier gagne la médaille d’argent avec 75% des interrogés qui apprécient ce qu’ils apprennent dans leur travail et 71% qui aiment le contenu de leurs tâches quotidiennes.

Pas les salaires…

L’argent ne fait pas le bonheur dit-on. Cela se confirme ici. Nous observons une stagnation des salaires pour 58% des interviewés. Le nombre de salariés ayant bénéficié d’un dispositif de participation, d’intéressement ou de primes a même radicalement baissé de 7 points. La stagnation des salaires, est plus importante chez les TPE-PME – 65% et 61% – que dans les grands groupes, avec 47%.

Avec une charge de travail plus importante – 54%  des sondés déclarent une augmentation de leur charge de travail – et des salaires en stagnation, les salariés se déclarent pourtant heureux. Après le pré, le bonheur est dans l’entreprise.