Logiciel entreprise : faut-il passer au tout SaaS ?

Logiciel entreprise : faut-il passer au tout SaaS ?

Publié le 19 juin 2013

Avec la montée en puissance du logiciel « en tant que service » (SaaS), la question de garder des logiciels en licence se pose aux dirigeants d’entreprise.

Le SaaS semble être l'avenir du logiciel

Le SaaS semble être l’avenir du logiciel


Terminé, les licences informatiques hors de prix ? Si la question n’est pas définitivement tranchée, il semble bien que le SaaS (Software as a service) bouscule l’ancien modèle économique du logiciel d’entreprise. Preuve en est, d’après une étude du cabinet de conseil Gartner le marché européen du SaaS a progressé de 18% entre 2011 et 2012 pour atteindre 2.4 millions d’euros.
Une tendance que l’on retrouve également en France. D’après une autre étude IT Research / Club Décision DSI / JDN, plus d’un Directeur des Systèmes d’Informations interrogé sur trois affirme vouloir adopter des applications SaaS pour l’entreprise dès cette année. Autant dire que la révolution du Cloud est déjà en marche.

Pour l’ensemble de l’entreprise

Et on peut le comprendre. En mode SaaS, l’entreprise n’a plus besoin de s’acquitter d’une somme faramineuse pour un logiciel. Plus besoin non plus de matériel, maintenant tout se passe en virtuel. Il suffit de payer un abonnement adapté à l’utilisation du logiciel. Terminé également, l’installation du logiciel qui met des heures, sans parler du temps passé à la prise en main de l’outil.
En d’autres termes, parfaits pour les artisans, auto-entrepreneurs et toutes les autres petites structures qui n’ont pas de temps à perdre. Au point d’ailleurs de développer des solutions SaaS, pour l’ensemble des activités de l’entreprise ou de se spécialiser dans un métier comme les logiciels SaaS pour les RH de la société Eurecia.
Comme si les entrepreneurs avaient besoin de flexibilité. On croit rêver !

Mustafa Curlu

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire