Venidom, un truck de cuisines en franchise

Venidom, un truck de cuisines en franchise

La tendance « nomade » n’est plus réservée à la restauration. Moins gourmande en investissements, cette alternative au magasin physique séduit de plus en plus d’entrepreneurs. Dans le domaine des cuisines équipées, l’exemple de Venidom pourrait créer des émules.

Plus atypiques que les camions pizzas ou à burgers : les trucks spécialisés dans la vente de cuisines équipées. L’enseigne Cuisines Venidom est la fondatrice de ce nouveau concept, qu’elle s’apprête à lancer en franchise.

Réduire les coûts fixes

Derrière cette idée quelque peu farfelue, Maxime Gérard, un entrepreneur baignant dans le monde de la cuisine depuis son adolescence. Pendant plusieurs années, il dirige un magasin indépendant implanté à Château-Thierry (02). « Le problème de l’indépendance, c’est que vous ne pouvez pas négocier les mêmes prix fournisseurs que les points de vente franchisés », explique le dirigeant. Une concurrence de plus en plus difficile dans sa zone de chalandise couplée à des charges fixes inhérentes à la surface de son établissement l’incitent à déposer le bilan, au début des années 2000.

Lorsqu’il décide de créer à nouveau sa société en 2011, Maxime ne souhaite « plus refaire les mêmes erreurs ». Il met de côté l’idée d’un point de vente physique et opte pour un« showroom roulant ». Dans un truck de 17 mètres cubes, il expose trois modèles de cuisines, dont un en linéaire, assortis de meubles hauts et bas, qu’il change régulièrement pour renouveler son offre. 120 porte-échantillons, attestant de la variété de la gamme possible, sont également disponibles.

« Les avantages de ce modèle : des charges fixes faibles, de l’ordre de 350 euros par mois environ », assure le fondateur de Cuisines Venidom, ajoutant que son concept ne requiert pas l’embauche de salariés. « Le franchisé peut tout faire lui-même, de la prospection à l’installation de la cuisine, en passant par la conception via un logiciel 3D et le devis client. »

Cliquez ici pour lire la suite sur les Echos de la franchise

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire