Loïc Le Meur, fondateur de LeWeb, Seesmic et LEADE.RS prend les commandes de Widoobiz cette semaine. Le serial entrepreneur français installé à San Francisco revient sur 3 moments qui ont marqué sa vie et l’ont mené vers la réussite. [Interview Guest]

« Il faut célébrer le monde dans lequel on vit ». Voilà la philosophie de Loïc Le Meur, exemple indéniable de success story à la française. Après avoir fondé LeWeb et Seesmic, ce « Gourou du web », comme on le surnomme dans le milieu a eu des envies d’encore. « Je voulais créer une plateforme pour aider les gens à impacter le monde, à changer le monde », lance-t-il dans cette interview.

Son premier TED entre Bill Gates et Sergey Brin

Avec LEADE.RS, l’entrepreneur a créé une plateforme qui permet de découvrir de nouveaux talents dans le monde de la technologie et qui rassemble les « personnalités les plus inspirantes du monde ». Le site permet de dénicher des pépites à interviewer ou à inviter à une conférence pour faire découvrir des personnalités intéressantes et apporter un nouveau vivier de talents.

[Tweet « Loic Le Meur : l’ami des plus grands entrepreneurs de la Silicon Valley »]

C’est d’ailleurs une rencontre inspirante qui a changé la vie de l’entrepreneur. « Il y a quelques années, j’ai rencontré le patron du MIT Media Lab japonais. Il m’a appris à bloguer, à partager, à avoir une communauté. Aujourd’hui quand on est sur Medium, sur Facebook, c’est le prolongement de tout ça finalement. Ça a changé ma vie », raconte-t-il avant de parler de deux autres moments marquants de sa vie. « Mon premier TED… il y avait Bill Gates à gauche, Sergey Brin à droite. J’ai parlé avec les meilleurs », ajoute-t-il.

Son amitié de longue date avec le fondateur de LinkedIn

Dans cette interview, Loïc Le Meur revient également sur son amitié de longue date avec Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn. « J’ai encore le power point de son idée, quand c’était encore dans sa tête et que ça n’existait pas ! », s’amuse-t-il. En côtoyant les plus grands de la Silicon Valley, le Français a compris qu’il devait se mélanger aux autres pour réussir. « Les Français, les Allemands ont tous tendance à rester entre eux quand ils arrivent aux États-Unis. C’est une erreur selon moi », observe-t-il.

Quant à la robotisation qui risque de changer le monde, Loïc Le Meur a également son avis sur la question. « Il faut célébrer le monde dans lequel on vit.  Les opportunités de créer son job n’ont jamais été aussi nombreuses », conclut-il.

#Replay : La semaine dernière se tenait le Salon des Entrepreneurs où la plupart des candidats à la Présidentielle se sont rendus. Widoobiz en a profité pour interpeller Emmanuel Macron :