Grève des transports : les solutions des startups

Qui dit grève dit aussi temps de trajets allongés et itinéraires perturbés. Une situation compliquée pour les particuliers qui doivent prendre le train pour aller travailler… mais qui peut se révéler bien plus profitable pour certaines jeunes pousses, qui offrent des solutions alternatives.  

Ce mardi 3 avril, le coup d’envoi d’une vaste grève nationale de la SNCF a été donné. Deux jours sur cinq, le passage des trains sera fortement limité, et ce jusqu’à fin juin. Et la RATP a annoncé, elle aussi, un préavis de grève. L’objectif de ce mouvement social ? Lutter contre la réforme ferroviaire initiée en février par le gouvernement. Alors si vous faites partie des 5 millions de Français qui se déplacent chaque jour avec la SNCF (que ce soit en TGV, en Transilien ou même en RER), vos trajets risquent d’être largement perturbés.

8 plateformes de covoiturage gratuites pendant la grève

Heureusement, certaines entreprises ont pensé à tout – ou tentent, en tout cas, d’apporter des solutions alternatives. La principale étant le covoiturage, ou « court-voiturage » lorsqu’il s’agit des petits trajets du quotidien. « Ce mardi, nous avons enregistré 6 fois plus de fréquentation que d’habitude, sur plus de 48 000 trajets différents », indique Tristan Croiset, co-fondateur et CEO de Karos, une jeune pousse qui s’est spécialisée sur ce créneau. Leader du covoiturage grande distance, Blablacar a, elle aussi, développé une plateforme dédiée aux plus courts itinéraires.

Sur son site Internet, Ile-de-France Mobilités met en avant 8 sites de court-voiturage partenaires, qui pratiqueront la gratuité durant tous les jours de grève. À savoir : Karos, Klaxit, Covoit’ici, IDVROOM, BlaBlaLines, Roulez Malin, OuiHop et Clem’. Pour les plus longues distances, la Mairie de Paris, Waze, Facebook et SNCF ont lancé l’initiative Autostop-Citoyen. Cette alternative aux plateformes de covoiturage fonctionne sans intermédiaire. En tant que conducteur, il vous suffit d’imprimer un macaron disponible en ligne et de le placer sur votre pare-brise, pour indiquer que vous êtes prêt à transporter des passagers.

« La compagnie de bus Isilines a vu ses réservations tripler depuis le début de la grève »

Alternative à la voiture, le bus est également une option accessible. La compagnie Isilines a ainsi vu ses réservations tripler depuis le début de la grève, tandis que FlixBus enregistrait une hausse de 80 % de ses ventes au premier jour du mouvement social. « Sur ces deux jours de grève, nous avons plusieurs dizaines de milliers de passagers en plus, c’est un niveau comparable à celui d’un 23 décembre ou une veille de 14 juillet, indique Angélique Mantel, directrice marketing, communication, CRM et digital d’Isilines-Eurolines. La compagnie, qui exploite une centaine d’autocars au quotidien, envisage de doubler, voire tripler son offre, en proposant plus de bus sur certains trajets.

Seul bémol : l’augmentation du prix des billets, conséquence de cette forte demande. Pour trouver les meilleurs tarifs, vous pouvez néanmoins faire confiance à SoBus. Créée en 2016 par Clément Hugon et Matthieu Marquenet, la startup permet de comparer les prix de nombreuses compagnies, puis d’acheter son billet directement sur la plateforme. Elle vient d’ailleurs de lever 600 000 € pour s’imposer sur le marché européen.

Slack, BlueJeans… : la technologie au secours du travail collaboratif

Et si vraiment vous êtes coincés à la maison, et que votre entreprise se montre flexible, pourquoi ne pas opter pour le télétravail ? Les solutions de stockage en ligne permettent désormais d’accéder à ses fichiers où que l’on se trouve, et les réseaux d’entreprise tels que Slack favorisent le travail collaboratif, même à distance. De nombreuses sociétés ont également recourt à la vidéoconférence au quotidien. C’est justement ce que propose Bluejeans, service de réunion virtuelle hébergé dans le cloud. Accessible depuis n’importe quel appareil sans avoir besoin d’installer un logiciel, cette solution facilite les échanges entre collaborateurs… et vous évitera de devoir reporter vos rendez-vous les plus importants à cause de la grève.

Pauline Capmas-Delarue

PARTAGER (53)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Ce mardi 3 avril, le coup d’envoi d’une vaste grève nationale de la SNCF a été donné. Deux jours sur cinq, le passage des trains sera fortement limité, et ce jusqu’à fin juin. Et la RATP a annoncé, elle aussi, un préavis de grève. L’objectif de ce mouvement social ? Lutter contre la réforme ferroviaire initiée en février par le gouvernement. Alors si vous faites partie des 5 millions de Français qui se déplacent chaque jour avec la SNCF (que ce soit en TGV, en Transilien ou même en RER), vos trajets risquent d’être largement perturbés. 8 plateformes de covoiturage gratuites pendant la grève Heureusement, certaines entreprises ont pensé à tout – ou tentent, en tout cas, d’apporter des solutions alternatives. La principale étant le covoiturage, ou « court-voiturage » lorsqu’il s’agit des petits trajets du quotidien. « Ce mardi, nous avons enregistré 6 fois plus de fréquentation que d’habitude, sur plus de 48 000 trajets différents », indique Tristan Croiset, co-fondateur et CEO de Karos, une jeune pousse qui s’est spécialisée sur ce créneau. Leader du covoiturage grande distance, Blablacar a, elle aussi, développé une plateforme dédiée aux plus courts itinéraires. Sur son site Internet, Ile-de-France Mobilités met en avant 8 sites de court-voiturage partenaires, qui pratiqueront la gratuité durant tous les jours de grève. À savoir : Karos, Klaxit, Covoit’ici, IDVROOM, BlaBlaLines, Roulez Malin, OuiHop et Clem’. Pour les plus longues distances, la Mairie de Paris, Waze, Facebook et SNCF ont lancé l’initiative Autostop-Citoyen. Cette alternative aux plateformes de covoiturage fonctionne sans intermédiaire. En tant que conducteur, il vous suffit d’imprimer un macaron disponible en ligne et de le placer sur votre pare-brise, pour indiquer que vous êtes prêt à transporter des passagers. « La compagnie de bus Isilines a vu ses réservations tripler depuis le début de la grève » Alternative à la voiture, le bus est également une option accessible. La compagnie Isilines a ainsi vu ses réservations tripler depuis le début de la grève, tandis que FlixBus enregistrait… Lire la suite depuis la Source […]

Laisse ton commentaire