Est-ce que vos salariés veulent votre peau ?

Patron, en cas de difficulté au sein de votre entreprise, bénéficieriez-vous du soutien indéfectible de vos salariés ? Rien n’est moins sûr, si l’on en croit la dernière étude réalisée par l’agence d’intérim en ligne Qapa.fr.

Les Français trop durs avec leur supérieur ?

Il n’est pas bon d’être chef en ce début d’année 2019, comme en témoigne la dernière étude de l’agence d’intérim en ligne Qapa.fr. En effet, en cas de mauvaise passe au travail, rares sont les supérieurs qui peuvent compter sur le soutien sans faille de leurs salariés. 58% d’entre eux ne lèveraient ainsi tout simplement pas le petit doigt si vous vous retrouvez dans la tourmente. Les interrogés préférant tout simplement… faire l’autruche !

Et parmi les rois de la passivité, ce sont les Françaises qui sont un peu plus nombreuses que leurs compatriotes masculins à ne pas se manifester (59% contre 56%). Pire, si vous étiez menacé de licenciement, ce pourcentage du « chacun pour soi » s’envole alors à 76%, femmes et hommes confondus. Vous l’aurez compris, plus vous risquez votre peau, moins vous serez soutenu.

Mais pourquoi un tel manque de compassion ?

Qapa.fr s’est interrogé sur les raisons pour lesquelles les Français(es) n’aident pas un manager dans le besoin. Et elles sont limpides : un responsable n’est tout simplement pas un collègue comme un autre. Autre crainte : la peur des représailles.

Ainsi, pour 81% des sondés, un chef en difficulté n’est pas autant défendable qu’un autre collaborateur dans la même situation. À cela s’ajoute une peur viscérale des conséquences de leurs actes pour 57% des Français qui craignent que leur hiérarchie leur tienne rigueur de prendre parti (en bien ou en mal, d’ailleurs).

Prudence est mère de sûreté

Fort heureusement, ne pas agir ne veut pas forcément dire profiter de votre situation indélicate, puisque 64% des sondés n’iraient pas vous attaquer ou vous témoigner une quelconque attitude agressive. Plutôt de bon augure si vous êtes au fond du trou, non ? Mieux, 68% pourraient même vous aider dans l’ombre contre 56% de détracteurs qui mèneraient une bataille silencieuse pour avoir votre tête !

* Ce sondage a été effectué entre le 16 et le 21 janvier 2019 auprès de 4,5 millions de candidats sur Qapa.fr. 48 % étaient des cadres contre 42 % de non-cadres. On retrouvait 51 % de femmes pour 49 % d’hommes.

À lire aussi : 

Les incubateurs sont-il voués à disparaître ?

Le b.a.-ba pour valoriser votre entreprise

PARTAGER (11)
S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER

1 Commentaire
  1. […] Est-ce que vos salariés veulent votre peau ? […]

Laisse ton commentaire