Trop de stress et de travail pour les dirigeants de TPE-PME (Infographie)

Trop de stress et de travail pour les dirigeants de TPE-PME (Infographie)

barometre-sante-dirigeants-tpe-pme

« S’il se sentent extrêmement utiles dans leur quotidien, les entrepreneurs restent particulièrement stressés et surchargés de travail ». C’est en tout cas le constat de l’enquête OpinionWay pour la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur.

Nous ne sommes pas loin de l’hécatombe : 70% des dirigeants de TPE-PME sont stressés. À l’origine de cette tension, les chefs d’entreprises soulignent leur surcharge de travail (pour 57% d’entre eux), le manque de trésorerie de leur société (53%) et les incertitudes quant au volume de leurs activités (48%).

Autre source de stress pour les entrepreneurs : le volume d’heures travaillées. La moyenne hebdomadaire est de 50 heures, allant même jusqu’à 56 heures chez les agriculteurs. Plus d’un sondé sur 5 travaille ainsi 60 heures par semaine et un sur 10 œuvre même plus de 70 heures. La surcharge est évidente et le burn-out est, à n’en pas douter, une menace pour leur épanouissement personnel, voire leur santé.

Stress au travail = pagaille au bercail

En toute logique, cet emploi du temps qui frôle la saturation entraîne des conséquences là encore néfastes. En première ligne, la difficile conciliation de la vie privée et la vie professionnelle. Ils sont 39% à ne pas trouver cet équilibre, avec des pics dans certains corps de métiers (46% chez les agriculteurs et 56% chez les professionnels de santé).

Autre problème que met à jour le sondage d’Opinion Way pour la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur : l’isolement. Un sentiment partagé par un tiers des entrepreneurs interrogés. Même constat pour les troubles du sommeil, puisqu’un dirigeant sur 3 ne dort pas correctement et/ou suffisamment. D’ailleurs, 36% d’entre eux se sentent « souvent à toujours fatigués ».

Prudence est mère de sûreté

Pourtant, ils subissent autant le stress qu’ils cultivent des sources variées d’épanouissement. Ainsi, 85% des dirigeants reconnaissent avoir une bonne hygiène de vie, c’est-à-dire une alimentation équilibrée (84%) et une activité physique régulière (58%). Et il y a un quasi-consensus autour de ce que leur apportent ces bonnes pratiques. Les entrepreneurs sont formels : savoir se détendre, prendre soin de soi et profiter de ses proches a un impact aussi direct que positif sur leur entreprise.

Malgré le stress, l’entrepreneuriat s’apparente d’ailleurs pour une très large majorité des sondés à une vocation. 93% le font par choix et par envie de saisir une opportunité. Mieux encore, ils sont 90% à se déclarer heureux. Un optimisme qui ne les empêche pas de miser sur la prudence quant à l’avenir de leur entreprise et de leur situation professionnelle (79%). À noter que ces deux derniers indicateurs ont perdu respectivement 9 et 6 points par rapport aux données glanées en 2018. Ils sont donc plus nombreux à adopter la pondération qu’à foncer, tête baissée, vers des projets risqués à forte rentabilité.

Retrouvez l’intégralité de cette étude dans l’infographie ci-après.

enquete-dirigeants-tpe-pme-opinionway-mma

Baromètre de santé du dirigeant d’entreprise (OpinionWay pour la Fondation MMA)

0 commentaires

Laisser un commentaire