French Tech et Asie : l’histoire d’amour continue

French Tech et Asie : l’histoire d’amour continue

La French Tech à Hong Kong

Bien que la menace du Coronavirus plane sur l’économie chinoise, les start-up de la French Tech continuent d’essaimer en Chine à Hong Kong ou encore à Singapour.

Guerre commerciale avec les États-Unis, Coronavirus… les nombreuses menaces qui planent sur l’économie chinoise n’auront peut-être pas raison de la croissance de son PIB. Une étude de l’Economist Intelligence Unit (EIU) publiée cette semaine explique que si l’épidémie est maîtrisée avant fin mars, la croissance du PIB chinois serait seulement réduite à 5,7 % sur l’année, contre une prévision de 5,9 % actuellement. Une stabilité économique qui explique le développement sur le territoire asiatique de nombreuses start-up françaises « La Chine a même pour ambition de faire de la zone du Guangdong (Canton, Shenzhen …) la Silicon Valley du pays » souligne Vivien Mériguet, fondateur de l’agence digitale Wild et coordinateur du Hub French Tech Hong Kong – Schenzen. Un écosystème porteur pour la French Tech Hong Kong – Shenzhen  « En effet, nous allons surfer sur cette croissance, mettre en avant les talents français et les initiatives de boîtes françaises sur la zone » précise Vivian Meriguet.

 La French tech, concrètement, c’est quoi ?

« La french tech est un outil de networking et de visibilité » explique Vivian Meriguet, et de poursuivre « elle compte aujourd’hui plus de 300 membres en Chine et c’est un formidable biais de développement sur le territoire asiatique. En effet, il est courant qu’une start-up lancée à Hong Kong vienne par exemple s’implanter également à Singapour ».  Ce fut le cas de Wild. L’agence spécialisée en marketing digital née il y a 5 ans dans l’ancienne colonie anglaise a ouvert de nouveaux bureaux à Singapour en début d’année. Pour Sleek – une start-up dont la technologie aide les entreprises ou entrepreneurs à gérer leurs sujets de gouvernance, de comptabilité et de fiscalité- ce fut l’inverse. Fondée à Singapour, elle s’installe à son tour à Hong Kong après une levée de plus de 6 millions d’euros.

Le miroir d’une France attractive

« L’un des enjeux de la connexion avec Paris consiste à mettre en avant la métropole et les différentes initiatives sur le territoire. C’est aussi le moyen de valoriser les différentes politiques publiques et de montrer l’attractivité de la France ». En effet, le pays est aujourd’hui la première destination européenne des investissements internationaux. Porté par la French Tech, l’écosystème français bénéficie désormais d’une visibilité et d’une reconnaissance mondiale. Le succès du French Tech tour China, qui a notamment permis à 12 start-up françaises d’aller à la rencontre d’acteurs dans les écosystèmes des nouvelles technologies et de la transition énergétique en Chine, peut en témoigner. En effet, les investisseurs et les entreprises asiatiques montrent un intérêt grandissant pour les jeunes pousses françaises. Et cela semble réciproque.

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire