Vers un nouveau contrat social ?

Vers un nouveau contrat social ?

Le contrat social

Imaginer un nouveau contrat social pour l’économie d’aujourd’hui est un enjeu à la fois social, économique et politique. C’est le postulat que pose Nicolas Colin co-fondateur de l’incubateur de start-up The Family. Dans son nouveau livre, Un contrat social pour l’âge entrepreneurial, publié aux éditions Odile Jacob, l’ex-inspecteur des finances, s’interroge sur les bascules de l’ère numérique.

C’était au 18e siècle, siècle de révolutions s’il en est. Jean-Jacques Rousseau s’adonnait à son passetemps favori, réfléchir. Et de ces pérégrinations de l’esprit devait résulter le désormais célèbre Contrat Social. A siècle nouveau, bascules nouvelles. Notre révolution fut numérique. Et comme toute révolution elle génère ses partisans, et ses adversaires. Une sorte de lutte perpétuelle entre les Anciens et les Modernes. Mélanges de fascination et d’incompréhensions.

« La défiance qu’inspire la transition numérique explique que les dirigeants politiques se retournent contre les entreprises numériques et cherchent à entraver leur développement. Beaucoup d’élus, de dirigeants d’entreprise, d’universitaires et de journalistes voient les entrepreneurs comme des barbares et cherchent à ralentir leur course plutôt que de les soutenir. Ils ne voient pas (ou refusent de voir) tous les bienfaits dont le changement de paradigme en cours est porteur. Les entreprises numériques ne pourront prospérer que si elles aident la société à comprendre l’économie numérique et contribuent à imaginer des nouvelles institutions pour la rendre plus soutenable et plus inclusive. »

En somme la question est posée : « Comment réconcilier prospérité et stabilité ? ». Et dans cette nouvelle quête, les paradigmes historiques semblent pour le moins dépassés, pris de court. Le modèle du salarié au contrat stable, maître étalon de notre modèle social est érodé, contesté voir supplanté par l’émergence de nouvelles formes de travail. Pour Nicolas Colin, il nous faut donc « repenser le cadre du contrat social 2.0 et ne pas hésiter à remettre en cause ce que nous tenons pour acquis. »

Dans cette course au progrès, dans cette nouvelle bascule, le vieux continent, France en tête est en retard. Freins culturels et investissements en berne comme autant d’éléments d’inquiétude, entrepreneuriat et engagement comme autant de leviers d’espoir.

 

 

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire