Entrepreneuriat féminin : « C’est aussi notre rôle de montrer que c’est possible »

Entrepreneuriat féminin : « C’est aussi notre rôle de montrer que c’est possible »

Pitch Party entrepreneuriat féminin Interview Camille Buss

En février dernier, Le Village by CA Paris organisait sa première Pitch Party entièrement dédiée à l’entrepreneuriat féminin. À cette occasion, Widoobiz a rencontré Camille Buss, Start-up manager au Village. 

Pitch Party 100% féminine, pourquoi faire ?

En octobre dernier, Le Village by CA Paris, en partenariat avec Microsoft, SAP, Capgemini et sept réseaux féminins, lançait un appel à projets à destination de start-up fondées par des femmes. À l’issue de celui-ci, Le Village présentait jeudi 27 février sa promotion 100% féminine composée de 9 start-up.

À l’origine de cette initiative : un constat. Seulement 8% des start-up françaises sont portées par au moins une femme. Un fait observé par Camille Buss : « Plus de 80% des dossiers de candidatures de start-up que nous recevions étaient portés uniquement par des hommes. » Dès lors, l’un des objectifs de cet appel à candidature au féminin était « de rééquilibrer le nombre de start-up au Village by CA portées par des femmes. » Une mission qui paraît bien engagée puisque l’incubateur compte aujourd’hui 36% d’entreprises féminines. « On a un écosystème avec une centaine de start-up dans le bâtiment, c’est donc extrêmement important que tous les profils soient représentés. » ajoute Camille Buss « C’est aussi notre rôle en fait, de montrer que c’est possible. »

La communication, outil indispensable à l’entrepreneuriat féminin

« C’est ultra important de communiquer. » Selon Camille Buss, la communication est un élément indispensable à l’égalité. Il faut montrer que « c’est possible et qu’il y a beaucoup de femmes qui se lancent. » Plus important encore, elle estime qu’il est impératif de s’adresser à un public large. De ne pas se contenter de parler aux seul(e)s entrepreneur(e)s, mais aussi aux étudiantes ou à des personnes qui n’ont pas encore créé leur entreprise. « Communiquer pour montrer que c’est accessible, qu’il y a des structures qui sont là pour les accompagner. […] Pour essayer d’aller à la source, finalement, pas qu’au niveau des personnes qui ont déjà créé leur boîte. »

Ce travail du Village pour promouvoir des projets féminins semble commencer à porter ses fruits. Camille Buss constate une réelle évolution notamment sur la nature des projets portés par des femmes. « Il y a cinq ans, c’était plutôt des secteurs autour de la maternité, du baby sitting, sur des projets qu’on dirait « plus féminins ».[…] [Aujourd’hui], on a de plus en plus de start-up tech qui sont représentées, portées par des femmes. On a beaucoup de start-up sur les sujets de l’IA, sur le sujet des fintechs… Comme on a pu le voir ce matin. » Une observation encourageante qui laisse entrevoir le changement. La frontière entre les secteurs considérés comme masculins et ceux considérés comme féminins semble vouloir s’estomper. Et Camille Buss le confirme : « Ça va plutôt dans la bonne direction. »

À lire aussi sur Widoobiz : Pitch Party : Le Village by CA présente sa promotion de femmes entrepreneures

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire