Quand Fortnite aide à sauver des enfants maltraités

Quand Fortnite aide à sauver des enfants maltraités

Fortnite

Pendant le confinement, les gamers et gameuses du célèbre jeu vidéo Fortnite ont vu apparaître un avatar bleu ailé sur leur écran. Au centre d’un dispositif inédit en France, ce personnage bien spécifique était le point de contact entre les enfants en danger et les membres de l’association l’Enfant Bleu.

Ces derniers mois, les cas de maltraitance infantile et leur signalement se sont malheureusement fortement accrus. À titre d’exemple, la semaine du 13 avril 2020, les appels au 119 (Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger) ont augmenté de 89% par rapport à la même période en 2019. À huis-clos, coupés du monde extérieur et des adultes pouvant habituellement détecter le danger, les enfants victimes de maltraitance au sein du foyer étaient plus exposés que jamais.

Pour faire face à ce contexte favorisant les violences intrafamiliales, l’association l’Enfant Bleu et Havas Sports & Entertainment ont créé un personnage dans Fortnite pour recueillir la parole des enfants maltraités, à l’abri de leurs agresseurs. Derrière ce personnage que les joueurs pouvaient contacter 24h/24 et 7j/7, se trouvaient les bénévoles mobilisés pour aider les enfants en danger.

À l’image du 119, invisible sur les relevés téléphoniques, un des principaux enjeux des associations luttant contre la maltraitance des enfants est la discrétion. Celui-ci s’accompagne également d’une nécessaire mise en confiance. Pour cela, l’opération s’est adaptée aux codes des jeunes. Partant d’abord du constat qu’un enfant sur deux joue tous les jours aux jeux vidéo, l’association a donc décidé d’intégrer leur terrain de jeu en s’inflitrant dans Fortnite. Pour communiquer auprès des enfants sans alerter les parents, l’agence Havas Sports & Entertainment a ensuite développé des partenariats avec des influenceurs et des équipes d’e-sport afin qu’ils sensibilisent leur communauté via Snapchat, Instagram ou Twitch.

Résulats, 1 200 enfants ont ajouté le personnage. 30% d’entre eux se sont confiés sur des problèmes personnels plus ou moins graves. Certains ont signalé être dans une situation d’extrême urgence. Ce dispositif a permis de révéler le potentiel des jeux vidéo à contribuer, de manière concrète et très directe, à libérer la parole des jeunes. Il était donc naturel pour L’Enfant Bleu de prolonger ces réflexions en créant un groupe de travail rassemblant les instances judiciaires et juridiques ainsi que le Secrétariat d’Etat à la Protection de l’Enfance, dans le but d’intégrer les jeux vidéo dans l’éventail des moyens permettant aux enfants et adolescents d’alerter en cas de violences.

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire