Business model : quatre exemples d’entreprises qui ont réussi

Business model : quatre exemples d’entreprises qui ont réussi

Publié le 12 août 2020

Pourquoi ne pas profiter de ce temps de confinement pour se pencher sur le parcours de ceux qui ont réussi ? Dans leur ouvrage « Votre Business Model Sur Mesure », Pauline Lahary et Alain Van Kote décortiquent le modèle économique de 25 entreprises et business angels inspirants. Coup de projecteur sur quatre parcours.

Quand on se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat, il faut parfois plus d’un essai pour arriver à trouver son modèle économique, ou, comme on le nomme plus communément, son business model. Pour aider les entrepreneurs à se lancer et démystifier ceux qui ont réussi à le faire, voici quatre parcours inspirants racontés par Pauline Lahary et Alain Van Kote dans leur ouvrage Votre Business Model Sur Mesure.

BlaBlaCar, cinq business models avant de trouver le bon

Il a fallu à Frédéric Mazella treize ans et cinq business models avant de trouver la recette magique pour lancer BlaBlaCar. B2B, B2C, abonnements, publicités… la plateforme de covoiturage née en 2006 a enfin trouvé son modèle idéal – celui que l’on connaît aujourd’hui – en 2011. « Il n’y a pas d’ascenseur pour le succès dans l’entrepreneuriat ; il y a un escalier dont il faut franchir chaque marche avant de s’attaquer à la suivante », raconte le fondateur de la PME dans Votre Business Model Sur Mesure. Aujourd’hui, BlaBlaCar, c’est une croissance à deux chiffres et 80 millions de membres dans le monde.

Tilkee, savoir admettre son erreur

En lançant Tilkee en 2013, Sylvain Tillon vise les petites entreprises et les start-up. Pourtant, la société qui commercialise un outil de tracking des prospects commerciaux, vise pourtant la mauvaise cible. « Les petites entreprises ne mesurent pas leur performance commerciale, et même si le produit est peu coûteux, elles ne l’utilisent pas. » Tilkee change donc son fusil d’épaule et s’adresse alors aux grandes entreprises. Après une réorientation internationale, l’entreprise affiche un CA de 1,5 million d’euros en 2019 avec quarante contrats grands comptes dans les tuyaux.

John Doe, bien s’entourer

John Doe, c’est le nom d’un Escape Game créé à Lille par trois amis. Laurent Igolen, Guillaume Groell et Nicolas Frayssinoux. Les trois compères partent sur un business model B2C et B2B. Et ça fonctionne grâce à une bonne dose de communication. L’ingrédient secret de ce succès : la complémentarité des associés. Il y a Nicolas, spécialisé en immobilier, Guillaume, qui s’occupe du domaine créatif,  et Laurent, le gestionnaire. Ils lancent leur premier projet : La Prison de Blue Castle. Aujourd’hui, John Doe est présent à Lille, Nantes, Bordeaux, Lyon et Strasbourg.

Nespresso, tout maîtriser de A à Z

Nespresso, c’est le géant du café en dosettes. Pourtant, comme toutes les entreprises, il a bien fallu commencer. Pour Nespresso, les débuts ont eu lieu en 1986, raconte Arnaud Deschamps, CEO France de l’entreprise. L’idée était de partir sur un business model intégrant la production de café, la distribution, le consommateur, le marché, la technologie et le développement durable. Nespresso veut être perçu comme un produit de luxe mais facilement accessible au grand public. « La rémunération de Nespresso s’effectue sur l’abonnement d’approvisionnement de capsules », précise le CEO. En France, le décollage du modèle a pris quelques années. C’est seulement en 1994, six ans après le lancement que le break even point (seuil de rentabilité) a été atteint. Maître du marché B2C Nespresso veut désormais s’attaquer à celui des professionnels. Arnaud Deschamps a un dernier conseil pour ceux qui veulent se lancer : « il faut garder son bon sens paysan. L’essence même d’une entreprise, c’est de gagner de l’argent et d’avoir un ROI (Return On Investment). Et puis il faut aller vite dans l’action et être agile dans le pivotement ». À vous de jouer !

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire