Activité partielle, port du masque… les annonces du gouvernement à destination des entreprises (REF du MEDEF)

Activité partielle, port du masque… les annonces du gouvernement à destination des entreprises (REF du MEDEF)

Présent à l’ouverture de l’Université d’été du Medef 2020, Jean Castex a fait des annonces adressées aux entrepreneurs, notamment sur le port du masque en entreprise et l’activité partielle.

C’est le rendez-vous qui donne le ton de la rentrée pour les entrepreneurs français. L’Université d’été du Medef, rebaptisée la REF (Renaissance des Entreprises de France) se déroule du mercredi 26 août au jeudi 27 août 2020. Et pour inaugurer cette première journée, un invité prestigieux : le Premier ministre Jean Castex. Le chef du gouvernement, qui a déjà détaillé des mesures le matin même, en a profité pour faire de nouvelles annonces concernant particulièrement le monde de l’entreprise.

Le port du masque en entreprise assoupli

Une occasion de répondre directement aux inquiétudes des dirigeants. La première : le port obligatoire du masque en entreprise à partir du 1er septembre. Une annonce « brutale » pour Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef. Jean Castex tempère : « Je suis parfaitement conscient de la difficulté de la mise en oeuvre [des mesures sanitaires dans les entreprises]. Nous avons été saisis des difficultés d’application des mesures trop générales et trop impérieuses. Nous avons donc saisi le Haut Conseil de santé publique pour examiner la possibilité d’assouplissement en fonction de la configuration des locaux, de la nature des activités ou, territoire par territoire, de l’importance de la circulation virale », rassure le Premier ministre.

L’activité partielle prolongée

Solution salvatrice pendant le pic de l’épidémie, l’activité partielle sera donc prolongée jusqu’au 1er novembre, annonce Jean Castex. Le chef du gouvernement va même plus loin. La possibilité d’avoir recours à l’activité partielle pourra même être valable deux ans pour les entreprises possédant un accord sur l’activité partielle de longue durée.

Les secteurs les plus fortement touchés par la crise, comme le tourisme, le sport et l’événementiel, pourront conserver cette mesure au moins jusqu’à la fin de l’année, même sans accord, a précisé Jean Castex.

 

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire