Le congé paternité passe de 14 à 28 jours

Le congé paternité passe de 14 à 28 jours

Avancée réclamée de longue date par toute la société, le congé paternité va doubler et passer de 14 à 28 jours. La mesure, d’un coût de 500 millions d’euros, doit entrer en vigueur en juillet 2021.

Enfin ! Après des mois de pressions de toutes parts, le Gouvernement a choisi de prendre parti et de faire un geste concernant le congé paternité. Avec 14 jours (dont 3 jours de congé de naissance financés par l’employeur), la France était en effet bonne dernière du palmarès européen du congé pour le deuxième parent. Les 11 jours financés par la Sécurité sociale vont donc devenir 25, et atteindre un total de 28 jours.

7 jours obligatoires

Sur ces 28 jours, 7 devront être pris de façon obligatoire. Une manière de se calquer sur le modèle du congé maternité qui impose de prendre au moins 8 semaines sur les 16. La mesure devrait figurer dans le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour une entrée en vigueur en juillet 2021. Le Gouvernement prévoit un budget de 250 millions pour 2021 et de 500 millions à partir de 2022, pour une année entière.

L’allongement du congé paternité est réclamé de longue date par les associations familiales, mais aussi par les entreprises. 377 sociétés s’étaient en effet engagées début février 2020 à rémunérer à 100 % un congé de 1 mois au second parent. Cette initiative, baptisée Parental Act, concerne près de 39 000 salariés.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire