Malgré la crise, les entreprises maintiennent le lien avec les candidats

Malgré la crise, les entreprises maintiennent le lien avec les candidats

Candidats

Inquiets pour leur avenir dans ce contexte marqué par la crise, les chercheurs d’emplois et les jeunes diplômés font partie des populations fortement impactées par les conséquences de la Covid-19. À l’heure de la crise économique, entre confinement et couvre-feu, ChooseMyCompany s’est intéressée à la relation entre les candidats et les recruteurs.

Grâce à son baromètre annuel HappyIndex®Candidates 2020, l’entreprise ChooseMyCompany fait le point sur plusieurs interrogations. Comment les candidats ont-ils été reçus, informés, suivis par les entreprises qu’ils ont approchées ? Comment les relations entre candidats et recruteurs ont-elles évolué, et quelles sont les attentes des candidats dans ce contexte ? Retour sur les principaux enseignements de cette enquête menée auprès de 6 755 candidats postulant auprès de 131 entreprises.

Expérience candidat : un taux de satisfaction qui reste élevé

Si le nombre d’offres d’emploi a chuté de 82% entre mars et avril 2020, il s’est pourtant vite redressé en mai et juin. L’automne marque cependant un nouveau ralentissement. Pourtant, malgré ces montagnes russes, l’enquête HappyIndex®Candidates 2020 semble démontrer un taux élevé de satisfaction des candidats. Celui-ci est même en hausse par rapport à l’année précédente : 78,9% de satisfaits, contre 77,8% en 2019.

Celica Thellier, co-fondatrice de ChooseMyCompany explique cette progression par le fait que le nombre de candidats reçus en entretien et le volume d’offres d’emploi ont fortement diminué cette année. « Les entreprises qui recrutaient ont donc pu passer plus de temps avec ces candidats chanceux et leur accorder plus d’attention, de suivi. Et au final, leur laisser une meilleure impression, que la candidature ait abouti ou pas. De ce fait, les candidats, vu le contexte, montrent une certaine reconnaissance à ces entreprises. Ils s’avèrent conscients des efforts fournis par les recruteurs pour les accueillir au mieux ». 

Contact humain, intérêt de la mission et clarté du process de recrutement : le trio gagnant

Avant tout, c’est la relation humaine que les candidats disent avoir le plus apprécié au cours du processus de recrutement. Le fait, par exemple, d’avoir été reçu à l’heure pour les entretiens, tout comme le sentiment d’avoir pu obtenir toutes les réponses à leurs questions, arrivent en tête des motifs de satisfaction. Ainsi, 82% des interrogés s’estiment satisfaits de leur expérience candidat, un chiffre en hausse de un point par rapport à 2019.

Viennent ensuite les autres critères majeurs : la qualité de la mission proposée (81%) la transparence de l’information sur l’entreprise ou le poste (76%) et enfin la clarté et l’efficacité des différentes étapes du processus de recrutement (75%). Tous ces points s’affichent, eux aussi, en légère progression par rapport à 2019. Cette hausse est le signe que les entreprises ont poursuivi leurs efforts en la matière, et que les candidats y ont été sensibles. En cette période, si inhabituelle, se trouver face à des entreprises capables de maintenir un bon niveau d’accueil des candidats a manifestement été très apprécié.

Rémunération et délais de réponses : des points de progressions

Cependant, les candidats se déclarent moins satisfaits, sur certains points. Seuls 65% des répondants estiment avoir été informés clairement de la rémunération proposée. Et 28% considèrent ne pas avoir obtenu une réponse à leur candidature dans un délai raisonnable. « Dire non n’est pas ce qu’il y a de pire pour un candidat qui a eu la possibilité d’un entretien… le vrai manque de respect, c’est le manque de réponse ! » appuie Celica Tellier. Ces chiffres restent toutefois stables par rapport à 2019, la crise semble donc n’avoir eu que peu d’impact sur ces critères.

« L’enjeu pour les entreprises consiste, aujourd’hui, à renouveler leur approche du recrutement, reprend Celica Thellier. Elles vont devoir composer durablement avec des recrutements 100% digitaux. C’est cette capacité à innover que nous allons mesurer dans nos futurs questionnaires auprès des candidats ».

Malgré la crise, des entreprises récompensées

On constate donc que, malgré ce contexte de diminution du volume des embauches, certaines entreprises ont cherché à maintenir, voire améliorer, la qualité de leur accueil des candidats. La satisfaction globale des candidats a ainsi progressé ces derniers mois. Sans doute parce qu’avec moins de candidatures à traiter, les entreprises ont pu mieux se consacrer à chacun. Reste aujourd’hui, pour elles, à innover sur le long terme, dans un contexte où le recours au digital continuera de s’intensifier, pour l’ensemble des recrutements.

Au total, 18 entreprises ont intégré le classement solidaire de cette année, et été accréditées HappyIndex®Candidates 2020. Ce sont celles qui ont, malgré tout, réussi à maintenir au meilleur niveau leur processus de recrutement. Parmi elles : AXA, Back Market, Kiloutou, Valeo, Fleury Michon…

À lire aussi sur Widoobiz : Réinventons l’inclusion, il y a urgence

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire