PSG – Basaksehir : les joueurs ne tolèrent plus le racisme sur le terrain.

PSG – Basaksehir : les joueurs ne tolèrent plus le racisme sur le terrain.

Publié le 9 décembre 2020

Après les propos racistes qu’aurait tenu un arbitre à l’encontre d’un membre du staff turc, la rencontre de Ligue des Champions entre le PSG et le Basaksehir Istanbul a été suspendue. La preuve que le racisme n’a plus sa place sur le terrain.

C’est du jamais vu. Hier soir, mardi 8 décembre, se tenait un match de Ligue des Champions opposant le Paris Saint-Germain et le club turc Basaksehir Istanbul. Un match tout simplement suspendu à la 14e minutes après que le quatrième arbitre ait été accusé de propos racistes contre Pierre Webo, membre du staff technique du club turc et ancien international camerounais.

Les joueurs solidaires

Ce sont les joueurs qui ont décidé de ne pas se laisser faire, après beaucoup de discussions, les turcs de Basaksehir, menés par le joueur français Demba Ba ont regagné leur vestiaire, après l’expulsion de Pierre Webo. Les Parisiens, menés par Mbappé et Neymar, ont eux aussi décidé de quitter le terrain. L’UEFA a annoncé dans la soirée que le match suspendu reprendrait à la 14e minute ce mercredi 9 décembre à 18h55 avec une nouvelle équipe d’arbitres.

L’UEFA en première ligne

Selon le quotidien sportif l’Équipe, les matchs organisés par l’UEFA sont bien trop souvent entachés par des problèmes racistes. Que ce soient des chants, des gestes, des banderoles. L’élément inédit du match PSG-Basaksehir Istanbul est que les propos viendraient d’un arbitre. En réponse, l’UEFA a annoncé tard mardi soir qu’elle allait mener une « enquête approfondie ».

D’un point de vue purement sportif, le match, qui doit reprendre ce mercredi 9 décembre, n’a pas beaucoup d’enjeux pour le PSG. Le club de la capitale est déjà qualifié pour les 8e de finales après la victoire des Allemands de Leipzig sur les Anglais de Manchester United (3-2), mardi soir.

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire