A lire : Casa Triton de Kjell Westö

A lire : Casa Triton de Kjell Westö

Si l’on pouvait penser, il y a encore quelques années, que les succès de la littérature scandinave relevaient de l’effet de mode, d’une forme de fraîcheur exotique, force est de constater que la tendance ne s’essouffle pas. Pire (ou mieux selon les goûts), elle s’accentue. Nouvel exemple avec Casa Triton, dernier roman de Kjell Westö édité chez Autrement.

Que font un chef d’orchestre  dépressif et un guitariste raté sur un archipel ? Ils passent le temps. Voilà résumé avec une mauvaise foi assumée l’intrigue du dernier roman de Kjell Westö. Et, là où la magie opère, c’est que sur cette base réduite, l’auteur déploie un roman qu’on a envie de lire d’une traite. C’est un roman d’ambiance, d’atmosphère, avec la touche de couleur locale suffisante pour ouvrir de nouveaux horizons.

Casa Triton, c’est donc la rencontre de deux personnages, deux réalités diamétralement opposés, réunis par hasard. Une forme d’En attendant Godot des temps modernes, sur fond de musique classique et pop. Et bien sûr, personne ne vient.

Casa Triton, c’est une fresque. Celle d’un village isolé, de son quotidien, de l’irruption d’une modernité qui effraie tout autant qu’elle clive.

Casa Triton, c’est enfin une histoire d’hommes et de femmes à la dérive, qui se rattachent tant bien que mal à ce qu’ils peuvent.

Dans cette affaire, Kjell Westö réussit l’exercice de l’équilibre, du dosage. Du pathos, mais pas trop. Des sorties musicales complexes à bonne dose, du social bien calibré… bref tout tient. Casa Triton sort en librairie le 13 janvier, et on ne peut que vous inciter à lui donner sa chance.

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire