Lutte contre le réchauffement climatique : les entreprises ont un rôle à jouer

Lutte contre le réchauffement climatique : les entreprises ont un rôle à jouer

Pour les Français, les responsables politiques, les entreprises, et les citoyens ont tous une responsabilité partagée dans la lutte contre le réchauffement climatique

Alors que les discussions autour du Projet de Loi Climat se sont achevées en début de semaine à l’Assemblée nationale, selon la dernière étude Ipsos, plus d’un tiers des Français pense que le gouvernement n’a pas de plan clair pour lutter contre le changement climatique. Et 79% des sondés pensent que les entreprises ont un rôle à jouer dans cette cause.

Selon une étude Ipsos, pour les Français, les responsables politiques, les entreprises, et les citoyens ont tous une responsabilité partagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ces derniers restent toutefois sceptiques quant à l’action du gouvernement . En effet, moins d’un Français sur quatre (24%, contre 31% pour la moyenne des pays sondés) considère que le gouvernement dispose d’un plan clair en ce qui concerne la manière dont il va travailler avec les entreprises et les citoyens pour lutter contre le changement climatique. Plus d’un tiers des personnes interrogées pense au contraire que le gouvernement n’en a pas. Et 41% des sondés, ne sont pas en mesure de se prononcer « preuve que l’action menée peine à marquer les esprits » analyse les auteurs de l’étude.

Or près 73% des sondés estiment que si le Gouvernement n’agit pas maintenant pour lutter contre le changement climatique, il manquera à ses obligations envers la population. Car malgré la crise sanitaire, l’écologie reste, aux yeux des français, une priorité. 44% des Français considèrent que lutter contre le changement climatique doit être au cœur du plan de relance. 28% pensent au contraire qu’il ne s’agit pas d’une priorité.

Les entreprises : leviers de lutte contre le réchauffement climatique

Si les Français attendent beaucoup du gouvernement, ils sont encore plus nombreux à considérer que les entreprises ont un rôle très important à jouer : 79% d’entre eux pensent que s’ils n’agissent pas maintenant pour combattre le changement climatique, ils manqueront à leurs obligations envers leurs employés mais aussi leurs clients.

Consommer plus de seconde main, une priorité pour 1 Français sur 4

Cette crise a aussi été l’opportunité pour certains Français de changer leurs habitudes de consommation. Interrogés sur ce qui allait perdurer post-crise dans leurs comportements, les Français pensent acheter davantage des biens de seconde main (28%) et se restreindre à l’achat de biens dont ils ont réellement besoin, évitant par exemple les achats compulsifs de vêtements (28% également). Sur la troisième marche du podium, les Français souhaitent également continuer leurs efforts pour éviter le gaspillage alimentaire (27%). Enfin, 26% d’entre eux pensent faire plus de vélo et de marche à pied qu’auparavant, et 19% pensent conserver l’habitude de moins recourir à des transports en avion.

Si les évolutions à long terme sont encore incertaines, Les Français se sont déjà fixés de bonnes résolutions à tenir pour 2021 : ainsi ils souhaitent éviter les produits trop emballés (46%), l’achat de produits neufs en priorisant là encore la réparation et la seconde main (41%), et une mobilité plus responsable (33%). 30% des Français disent par ailleurs prévoir de manger moins de viande en 2021.

A lire aussi sur Widoobiz :

Le marché de la seconde main, prémice d’une nouvelle société de consommation

Entrepreneurs à vélo : le boom de la cyclo-mobilité professionnelle ?

0 commentaires

Laisser un commentaire