Moi entrepreneur : je propose d’ajouter l’option Entrepreneuriat au Baccalauréat

À l’aube des présidentielles, les entrepreneurs souhaitent interpeller les candidats pour leur proposer des réformes concrètes. En partenariat avec CorioLink et Challenges, Widoobiz leur donne carte blanche pour soumettre leurs idées. Aujourd’hui, c’est Bruno Albanese, Directeur d’Audace qui soumet la sienne. 

Révéler les entrepreneurs dès le lycée. Pour Bruno Albanese, il ne faut pas attendre les études supérieures pour parler entrepreneuriat. « Aujourd’hui les DRH et les entreprises nouvelles recrutent des gens qui ont des postures entrepreneuriales. Pour cela il faut les révéler. Alors quoi de mieux que de les préparer dès le bac ? », s’interroge le dirigeant.

« 40% des plus grosses entreprises américaines n’existaient pas il y a 10 ans »

L’entrepreneur souhaite ajouter une 8ème option facultative au Baccalauréat, l’option Entrepreneuriat, qui serait accompagnée du soutien de chefs d’entreprise pour aider les étudiants à entreprendre.

« Il y a 5 ans, personne n’aurait imaginé monter dans une voiture avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas, ou demander de l’argent sur une plateforme de financement participative. 40% des plus grosses entreprises américaines n’existaient pas il y a 10 ans. Il est temps de révéler les profils entrepreneuriaux », conclut-il.

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Moi entrepreneur : je propose d’ajouter l’option Entrepreneuriat au Baccalauréat"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Hélène Ferrari
Invité

Merci Bruno de ce message. Je te reconnais bien là !
Je suis 100% d »accord et emballée par cette idée ! Cette option permettrait en effet de « révéler » les postures entrepreneuriales de nos jeunes sans aucun doute. Dans la confiance que l’on y arrive… Hélène

wpDiscuz