ProximiKeys : la startup qui a supprimé les affiches des 9 candidats éliminés [Interview]

Dans la nuit de dimanche à lundi, la startup ProximiKeys a supprimé les affiches de campagne des candidats éliminés pour y mettre à la place les têtes de « Monsieur et Madame tout le monde ». Clément Michy, CEO de la startup revient sur ce buzz. 

Aussi tôt éliminés, aussi tôt oubliés. La nuit dernière, les équipes de ProximiKeys ont arpenté les rues de la capitale pour supprimer les affiches des 9 candidats éliminés du premier tour des présidentielles pour les remplacer par les affiches de ses candidats du « parti de la proximité ». Objectif  : faire le buzz pour véhiculer des valeurs et gagner en notoriété.

Widoobiz : Cette campagne semble différente de toutes les précédentes. Les gens sont indécis, lassés des politiques. Est-ce vraiment opportun pour une boîte de profiter de la présidentielle pour faire sa com ? 

Clément Michy : Cette année les élections sont particulièrement tendues, c’est vrai. Personne ne sait réellement pour qui voter et beaucoup se sont demandés jusqu’au dernier moment s’ils iraient aux urnes porter leur voix. Le scrutin pour le second tour est particulièrement incertain et le premier tour fait déjà jazzer. La raison ? La France est divisée. Pour la première fois dans la 5ème République, les partis traditionnels n’ont pas rassemblé.

La période d’élection présidentielle est pour nous un atout. Tout d’abord, elle permet de mettre en avant nos affiches d’une manière décalée (code d’une affiche présidentielle, appel au vote…), mais également de profiter du dispositif d’affichage présent dans les rues. C’est donc un contexte propice au buzz pour notre communication aussi bien digitale que physique.

 W : Concrètement, qu’attendez-vous comme retour ? 

C.M : L’objectif de cette campagne est bien évidemment de se faire remarquer. Nous cherchons  à faire connaître notre concept et à augmenter notre notoriété auprès du grand public. Et cela passe par le partage de nos valeurs ! Nos candidats, les candidats du parti de la proximité, par leurs slogans, portent des valeurs fortes et ont pour ambition de réunir les Français. Ils ont tous pour but d’interpeller par leurs sourires, leurs sympathies ou au contraire, leurs airs graves.

À la différence du Slip Français ou de la startup Des Bras en Plus, nous ne promouvons pas directement notre produit/service

W : Vous passez par les valeurs de votre startup pour vous faire connaître ? 

C.M : Tout à fait. On devine facilement sur ses affiches que les candidats sont « Monsieur et Madame tout le monde ». Ils représentent la diversité française. Ils sont aussi bien commerçants que riverains, ce qui colle au message que l’on cherche à véhiculer. Avec ProximiKeys nous cherchons à dynamiser l’économie de quartier, promouvoir l’esprit local et favoriser le lien social entre les habitants et les commerçants d’un même quartier.

W : D’autres l’ont déjà fait, comme le Slip Français l’année dernière, Des Bras en Plus la semaine dernière, comment vous démarquez-vous ? 

C.M : C’est exact. Mais, à la différence du Slip Français ou de la startup Des Bras en Plus, nous ne promouvons pas directement notre produit/service, mais cherchons plutôt à attiser la curiosité en véhiculant nos valeurs pour créer de l’engagement. Nous avons également mis en place un hashtag (#proximité2017) pour que les Français puissent être acteurs de notre campagne. Dans cette optique d’autres actions succéderont à l’affichage. Enfin, l’autre élément de différenciation fort, c’est que nous allons placarder nos affiches directement sur les panneaux des candidats éliminés entre le premier et le second tour, ce qui caractérise notre originalité et notre détermination.

W : Vous comptez réitérer cette opération après les résultats du second tour ?

C.M : Dans le cas où nos élections seraient un très grand succès, nous nous ferons un plaisir de placarder dans les rues l’affiche de notre candidat élu. La campagne sera également poursuivie sur la toile et nos différents réseaux sociaux. Néanmoins, nous n’avons pas pour objectif de faire de l’ombre au véritable candidat élu. Il ne nous semble pas pertinent de relancer une nouvelle campagne d’affichage avec le thème des présidentielles à la fin du second tour.

@Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "ProximiKeys : la startup qui a supprimé les affiches des 9 candidats éliminés [Interview]"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jean-Marc Rolland
Invité
Jean-Marc Rolland

j’aime bien le concept de proximité

wpDiscuz