Entrepreneur : comment survivre aux pots d’entreprise ?

Avec la période des fêtes qui se précise, les pots d’entreprise et les occasions de boire de l’alcool ne manquent pas. Quelques conseils pour survivre à cette semaine.

cocktail entrepreneur entreprise PME noel fete pot d'entrepriseChouette, c’est Noël ; chouette, c’est le Nouvel An. Tout le monde au sein de la société trépigne d’impatience. Et on les comprend. Située dans une pépinière d’entreprise, les pots de fin d’années se multiplient autour de vous. Or, pour le plus grand malheur de votre foie, les cartons d’invitations ne cessent d’atterrir sur votre bureau.

Autant dire qu’il est impératif, pendant cette semaine, d’adopter quelques réflexes de survie pour en sortir grandi aux yeux de tous ces autres entrepreneurs. Eh oui, à l’Élysée, chez des amis ou lors d’un pot d’entreprise, l’entreprise ne finit jamais de tisser son réseau.

Venez à l’heure et avec un associé / employé sympathique

Ce n’est pas parce que l’heure est à la détente qu’il faut faire n’importe quoi. Alors évidemment, personne ne vous en voudra, mais arriver avec une heure de retard ne rehausse jamais le prestige d’un dirigeant.

Et si l’emploi du temps ne le permet tout simplement pas (ce qui arrive souvent), prévenez la puissance invitante. Au moins, vous passerez pour un dirigeant respectueux, donc de confiance. Or, tout le monde sait que les partenariats démarrent sous le sceau de la confiance.

Ne parlez pas à tout le monde

Ce qui ne veut pas dire : ne parler à personne. Autrement dit, faites comme lors des soirées où vous ne connaissez personne, agrippez-vous à une connaissance. Il ou elle connaîtra sûrement de nouvelles personnes qui vous permettront d’étendre, encore une fois, son cercle de connaissance.

Ne soyez pas une présentation PowerPoint vivante

Rien n’est plus ennuyeux que la personne qui déballe mécaniquement son speech de présentation. Encore, si ce n’était que la version raccourcit… Mais, non il ou elle s’est senti obligé d’expliquer les ressorts intimes de son business. On lui laisserait encore cinq minutes qu’il vous présenterait un devis sur son smartphone. Pendant ce temps-là, tout le monde passe du temps autour de vous.

Non, l’heure est à la D-É-T-E-N-T-E. Si l’entrepreneur souhaite évoquer – l’air de rien – son business(lien), qu’il le fasse alors sous l’angle de l’anecdote amusante. Ce qui, si l’histoire est bien racontée, amènera son interlocuteur à vouloir en savoir un peu plus.

Ne vous ruez pas sur les boissons alcoolisées

On a beau être en fin de journée, l’entrepreneur que vous êtes n’est pas obligé de vider toutes les bouteilles. Ça va se voir et, surtout, se savoir. Pas terrible pour sa réputation d’entrepreneur. Eh oui, aujourd’hui tout le monde se détend, mais demain tout le monde reprend son humeur professionnelle.

Est-ce que vous voulez que l’on vous pose la sempiternelle question : « ah, tu te rappelles comment t’étais au pot de Widoobiz. Tu y étais allé fort ? »

Non, vous ne voulez pas. D’autant que vous ne vous en souvenez pas.

Ne combattez pas le mal par le mal

Autrement dit, ne recommencez pas à boire comme la nuit dernière. Ça marchait quand vous aviez vingt ans, et encore. Non, aujourd’hui, la solution c’est de boire du thé aux herbes et de l’eau. C’est triste, mais votre foie vous en remercie.

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux