Vente : comment maîtriser son discours ?

De : Guillaume Bisotto
Chronique du 11 avril 2011 :

Le pitch est l’un des outils de la vente. Mais qu’est-ce que le pitch ? A quoi sert-il ? Et comment l’élabore-t-on ?
Retrouvez tous les conseils de Guillaume Bisotto dans cette chronique pleine de bonne humeur.

Copiez-collez ce code HTML pour mettre ce podcast au sein de votre page :

2 Comments

  • gastinel dit :

    « Comment maîtriser son discours? », cela relève du gag, doit figurer dans un sotisier. Incrédible, Guillaume c’est peut être intéressant ce que vous dites, mais votre tic de langage gâche tout, pour une chronique sur la maîtrise du discours c’est extraordinaire !!!!

  • Gbisotto dit :

    Cher Gastinel,
    ce n’est pas tant une chronique sur la maitrise du discours, mais plutôt sur l’élaboration d’un pitch en fait. le titre était peut-être mal choisi, mais ce n’est pas très grave, je l’assume car c’est justement encore plus cohérent avec cette chronique tant le message sous-jacent à faire passer est : pour maîtriser son discours, il s’agit avant tout de l’écrire, de le préparer, de le répéter tant que ce n’est pas assez fluide. Un pitch de 60 secondes, puisque c’est le format générique peut prendre entre 2H et 4H de préparation. C’est un vrai boulot qui ne s’improvise pas. je vous inviterais à retrouver un pitch que j’aime particulièrement et avec lequel j’ai pris un pied extraordinaire en le préparant justement pour les prochaines chroniques en septembre : C’est le pitch qui raconte l’histoire de Gaïus le super-comos…
    Et pour ces 60 secondes, alors que j’écris au minimum un pitch par semaine pour le BNI et que j’aide mes stagiaires à écrire le leur, j’ai mis 4 H à le préparer (certes, c’est du Story-telling et certains « codes » sont à respecter). Tout ça pour dire que pour maîtriser une chronique de part ses codes spécifiques, il me faudrait certainement une journée entière de préparation… par chronique. Improviser et tenir pile 3 minutes n’est pas évident, surtout la première fois. Heureusement que je ne me vends pas comme expert de la radio. Mais je vous rassure ceci étant, je me suis entraîné entre les deux enregistrements et j’espère que cela sera payant (ce sera à vous de me le dire bien sûr). Je note là encore, ceci étant que le contenu est intéressant. Mais vous avez raison, en Programmation Neuro-linguistique (PNL), on dit que la forme est plus importante que le fonds. Merci donc pour ce recadrage que je prends avec la plus grande des bienveillances. Bien à vous et à bientôt. Guillaume BISOTTO, Be Your Sell Institute – Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>