GoCardless lève 13 millions de dollars et accélère son développement à l’international

GoCardless, la startup britannique spécialisée dans le prélèvement bancaire vient de lever 13 millions de dollars pour répondre à la demande croissante de nouveaux marchés.

13 de plus qui font 25. En moins de 5 ans d’existence, GoCardless a réussi à lever plus de 25 millions de dollars auprès de ses investisseurs historiques Balderton Capital, Accel Partners et Passion Capital. Et plus récemment, le fonds Notion Capital a investi dans la startup pour atteindre une nouvelle levée de 13 millions de dollars. Une somme qui va permettre à la FinTech de répondre à la demande croissante de nouvelles entreprises et de nouveaux marchés et ainsi continuer à bâtir son réseau de paiement interbancaire à travers le monde.

L’entreprise numéro 1 du prélèvement bancaire au Royaume-Uni réalise chaque année plus d’un milliard d’euros de transactions et 10 millions de paiements pour plus de 16 000 entreprises. Parmi elles, des grands noms comme le Financial Times ,The Guardian, Thomas Cook mais aussi des entreprises plus dynamiques comme la plateforme de financement participatif Funding Circle. Un système qui a su séduire ces grandes entreprises qui y voient un gain de temps grâce au système de prélèvement simplifié, mais également des économies d’argent. Exit la gestion des prélèvements.

Mais pas besoin d’être une multinationale pour facturer ses clients via le système de GoCardless. L’entreprise londonienne permet aussi aux startups ayant un maigre chiffre d’affaires de bénéficier de ce système de prélèvement simplifié. Une aubaine pour les plus jeunes entreprises à qui les banques n’offrent généralement pas cette option.

GoCardless annonce ses ambitions mondiales

Une révolution dans le monde du prélèvement bancaire qui touche toute l’Europe. Lancée en 2011 par trois jeunes diplômés d’Oxford, GoCardless connaît une croissance rapide et s’installe en Espagne, en Suède, en Allemagne et même en France l’année dernière. « Nous sommes fiers du travail accompli en France par l’équipe de GoCardless. D’une poignée de clients il y a moins d’un an, nous avons su convaincre plusieurs centaines d’entreprises  françaises de nous faire confiance pour leurs prélèvements, dont de belles marques comme Habitat et La Fourchette mais aussi des pépites de la FrenchTech comme Mangopay, Zenchef et Tilke », indique Amaury de Closset, Directeur France de GoCardLes.

Une ascension qui n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin. Récemment élue « étoile montante » par le classement KPMG FinTech 100, la startup compte bien accélérer son développement à l’international. « Pour cette année 2016 nous allons signer de nouveaux partenariats locaux et apporter de nouvelles fonctionnalités de prélèvement dans de nouveaux pays, et pas seulement européens », confie-t-il.

@Julie Galeski

Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux