Coronavirus : les avocats subissent la crise de plein fouet

Coronavirus : les avocats subissent la crise de plein fouet

Les avocats s’apprêtent à vivre une année noire à cause du Coronavirus. Selon une enquête du Conseil national des barreaux, ils sont près de 30% à envisager un changement de métier.

Alors que nous avons dépassé le mois de confinement, les conséquences de cette quarantaine se font ressentir dans plus en plus de professions. C’est le cas pour celle des avocats. Le Conseil national des barreaux a dévoilé mardi 21 avril une enquête sur la situation des avocats français, qu’ils soient indépendants, associés, collaborateurs libéraux ou collaborateurs salariés.

28 % des avocats pensent à changer de métier

Sur les 70 000 robes noires travaillant en France, plus de 10 000 ont répondu à cette enquête. Et le constat est clair. 28 % des avocats interrogés pensent à changer de métier après la crise du Covid-19. 6 % envisagent une retraite anticipée et 5 % vont peut-être fermer définitivement leur cabinet.

Quatre cabinets sur dix à l’arrêt

Actuellement, près de quatre cabinets sur dix sont totalement à l’arrêt. Pour ceux qui sont encore en fonctionnement, l’activité reste réduite de moitié avec un chiffre d’affaires largement diminué. Depuis le début du confinement, les institutions judiciaires sont quasiment à l’arrêt, sauf pour les urgences.

 

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire