Froid, couvre-feu : les Français changent-ils leurs habitudes alimentaires ? 

Froid, couvre-feu : les Français changent-ils leurs habitudes alimentaires ? 

couvre-feu froid alimentation

Avec la baisse des températures combinées au durcissement des mesures sanitaires, epicery, la place de marché foodtech au service des commerçants de proximité, s’est interrogée sur les habitudes alimentaires des Français. Le couvre-feu, associé au climat glacial ont-ils un impact sur la composition de nos repas ?

Selon une enquête menée par epicery, 62 % des Français mangent plus riche à cause du froid et 48 % mangent en plus grande quantité à cause du couvre-feu ! Zoom sur les résultats de cette enquête.

Froid + couvre-feu = le duo qui nous fait manger plus !

Le sondage mené par epicery nous apprend qu’en période de grand froid les Français ont tendance à manger des aliments plus riches (62%). La baisse des températures les incite également à manger en plus grande quantité (45 %), et plus de viandes (37 %). Ils ne sont que 26 % à manger comme d’habitude et seulement 8 % à diminuer leur alimentation. Cette année le couvre-feu s’ajoute au froid accentue cette tendance. En effet, plus de 48 % des Français interrogés déclarent manger en plus grande quantité quand ils restent chez eux.

Plats d’hiver : la raclette indétronable

Quand il fait froid et que le moral tombe à zéro, certains plats d’hiver s’imposent. Sans beaucoup de surprise, sur une vingtaine de propositions, la raclette, conviviale et réconfortante, arrive largement en tête avec plus de 87 % de votes. Elle est suivie par les soupes, bouillons et autres veloutés (59 %). Les plats à base de pâtes occupent quant à eux la troisième place avec 47 % de représentativité, coiffant sur le poteau un autre incontournable de l’hiver : la tartiflette. Celle-ci enregistre seulement 45 % des votes.

Manger pour vaincre le froid ?

Le corps ne consomme pas forcément plus de calories pour se réchauffer lorsqu’il fait froid. Pourtant, 63 % des Français pensent le contraire. Aussi, si manger plus n’a pas de lien réel avec les températures, cela reste un moment agréable source de réconfort. Et quand, en plus du froid, le Covid-19 vient jouer sur nos nerfs, de bons repas bien chauds sont indispensables pour se remonter le moral.

 

*Méthodologie : enquête réalisée entre le 28 janvier et le 9 février 2021 auprès de 10 096 personnes représentatives de la population nationale française selon la méthode des quotas. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France regroupant 24 814 personnes. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire