Reconfinement : on prend les mêmes…

Reconfinement : on prend les mêmes…

Publié le 1 mars 2021

C’est peut être par feinéantise, par paresse, mais à force de vivre et revivre en boucle les mêmes scènes, on en vient inévitablement à écrire les mêmes choses. On ouvre les archives, on regarde ce que l’on avait écrit quelques semaines auparavant, et miracle, tout colle. Le bon vieux marronnier.

Alors autorisons-nous un peu d’auto plagiat.

 » Nous y voilà, encore. Chacun scrute les chiffres de l’épidémie et essaye de prévoir les annonces à venir, avec en ligne de mire le reconfinement généralisé. Une forme d’habitude lasse se crée. Plus d’effet de surprise, plus de réels doutes. Tout cela n’est plus qu’une question de curseur, on ne discute plus le verdict, mais la durée de la peine. Stop and go, selon l’expression consacrée.

Et dès lors, les médias, nous en tête, de revenir encore sur toutes les implications de ces mesures, sur leur bien fondé, sur leurs conséquences, sur la sortie de crise. On pourrait copier/coller à l’envie les articles du mois d’octobre, de mars. Pas un mot n’a changé, ou presque. »

Et bien voilà, si en janvier votre serviteur avait fait l’effort de ne pas reproduire in extenso sa prose maladroite d’octobre, il n’y résiste pas en mars. Comme un ras-le-bol, un manque d’envie, une bonne vieille flemme.

Il paraît que le but des épreuves et d’en tirer des leçons, il paraît. Il paraît qu’on apprend de ses erreurs. Il paraît.

0 commentaires

Laisser un commentaire